[Test] Acer Predator BiFrost Intel Arc A770 OC

Consommation, températures et nuisances sonores

Voici une capture GPU-Z qui donne tous les détails concernant notre ACER Predator BiFrost Intel ARC A770 OC.

GPU-Z

Consommation

ACER préconise l’utilisation d’une alimentation d’au minimum 650W et donne une consommation électrique maximale de 250W. Nous avons fait les tests avec une limitation de consommation de 210W (application du mode par défaut dans le logiciel Intel ARC Control).

Au repos, notre ACER Predator BiFrost Intel ARC A770 OC est la plus gourmande, elle nécessite 33W de puissance. La faute à l’absence de mode Fanless sur cette carte ? La limitation à 210W est respectée puisqu’en charge nous ne sommes qu’à 208W.

Températures

Les températures sont mesurées avec le logiciel FurMark qui est un autre Stress Test.

C’est la carte dont la température monte le plus haut en charge. Au repos, elle se place dans la moyenne des cartes testées.

Nuisances sonores

Pour calculer les nuisances sonores de la carte, nous avons utilisé un long Riser qui nous a permis de l’isoler du reste du système en passant par les équerres PCIe verticales. Notre Meterk MK09 a été posé à 50 cm de la carte.

Au repos, n’ayant pas de mode Fanless, la ACER Predator BiFrost Intel ARC A770 OC monte à 31 dB(A) ce qui est tout à fait silencieux et ne provoque pas de nuisance sonore désagréable. En charge, elle se place en troisième position avec un 41 dB(A) là encore tout à fait acceptable.

Page précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10Page suivante

Arnaud.O

Comme Obelix, je suis tombé dedans étant petit. Heureux possesseur d'un Commodore 128 à 14 ans, j'ai côtoyé les Atari et Amiga de l'époque avant de plonger définitivement dans le monde du PC. Infirmier libéral de profession, je suis habilité à vous prescrire une bonne dose de news et de tests.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qualité / Finition
Prix
Performances jeux
Consommation
Chauffe
Note finale

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page