Test Kolink Rocket Complex : un monolithe sur le bureau

Image Processing20211111 1280617 8j1go9 780x470

Montage de la configuration

Pour faire notre test, nous avons monté la configuration suivante :

  • Aorus B450-I Pro WiFi
  • AMD Ryzen 2700X
  • 2×8 Go Gskill Trident Z RGB DDR4 3200 MHz
  • MSI GTX 1650
  • Corsair SF750
  • Be Quiet Silent Loop 2 240mm
  • Kioxia XG6 256 Go

On a rencontré un petit problème, malgré le déballage, nous n’avons toujours pas vu la notice. Direction le site internet de Kolink et la page du Rocket Complex. Deuxième désillusion, il y a bien mention de la notice, mais impossible de la télécharger…

N’écoutant que notre courage, on se lance dans le montage. On débute par l’alimentation, elle se positionne sur le haut du boîtier, dans un panier. Mais attendez, l’alimentation ne rentre pas directement… Ah oui, il faut dévisser pas moins de six vis pour libérer le panier. Puis utiliser quatre, voir six vis pour fixer l’alimentation au panier. Enfin, on remonte le panier dans le boîtier avec les six vis. Attention, à votre alimentation, dans la position d’origine du panier, le câble CPU de la SF750 utilisée dans ce test est trop court. Du coup, il faut tourner le panier de 180°. La conséquence est que le ventilateur est désaxé de l’ouverture dans le haut du boîtier. Il faudrait donc que le câble soit plus long ou regarder si une alimentation SFX-L peut résoudre le problème.

Gestion du stockage

Pour la partie stockage, Kolink a prévu quatre emplacements pour des disques 2.5”. Il n’y a pas d’emplacements pour des disques de 3.5”. Nous trouvons deux emplacements sur le même plateau que la carte mère. Les deux autres emplacements sont sur une autre plaque qui est amovible et maintenue par… cinq vis. On vous conseille de la démonter pour le montage du reste de la configuration.

Montage du refroidissement processeur

Ensuite, nous avons décidé de démonter les ventilateurs de série. En effet, nous souhaitons utiliser un AIO pour le test de cette configuration. Confiant, on a voulu démonter le support des ventilateurs en se disant qu’il serait plus aisé d’installer la carte mère. Encore un coup dans l’eau. Le support peut coulisser de bas en haut, mais il n’est pas possible de l’enlever… On fixe les ventilateurs sur l’AIO avant le montage, puis on monte le radiateur de l’AIO sur le support.

Il est également possible d’opter pour un ventirad, dans ce cas Kolink indique une hauteur maximale de 110mm, donc il sera préférable de passer sur un modèle de type Top-Flow.

Après une rapide préparation de la carte mère Mini-ITX, on monte le bloc pompe sur le processeur avant de glisser la carte mère à son emplacement. Ça passe tout juste avec le Be Quiet Silent Loop 2 de 240mm. En effet, Kolink indique une hauteur maximale de 62.5mm pour le bloc pompe. Prévoyez un AIO avec une faible hauteur au niveau de la pompe et des tuyaux fixés sur le(s) côté(s) de cette dernière. Au final, tout rentre correctement pour notre configuration.

Riser et carte graphique

Mais passons plutôt au montage de la carte graphique… Tiens mais il y a un riser… Mais ne faudrait-il pas passer le riser derrière la carte mère ? Et bien si…. Vraiment Complex le montage dans cette tour, surtout sans notice. Un démontage de la carte mère plus tard. Et après avoir placé le riser derrière la carte mère et dans son emplacement PCIe. On peut fixer le riser côté carte graphique. La place est conséquente. Même si on a que deux slots PCI, le boîtier accepte les cartes de 2.8 slots et une longueur de 330m de long. Il y a un peu de marge, mais l’interrupteur risque de gêner au-delà.

Le Kolink Rocket Complex arrive avec deux ventilateurs Classic HDB PWM en 120 mm. Leur vitesse maximale est de 1500 tr/min. À cette vitesse maximale, ils proposent un débit de 52.15 CFM, une pression statique de 1.31mmH2O et un niveau acoustique de 21.6 dB(A). Ces ventilateurs proposent une connectique 4 pins PWM.

Kolink propose peu d’astuces pour le passage des câbles, du coup, il est assez difficile de cacher ou d’organiser les câbles au sein du Complex. Vous aurez ainsi les câbles d’alimentation qui vont courir sur le plateau de la carte mère. Toutefois, seule une face offre une vue sur l’intérieur de la configuration et le verre est assez sombre pou masquer les câbles noir.

Total
2
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qualité / Finition
Prix
Design
Agencement interne
Flux d'air
Câble management
Capacité Watercooling
Prix
Note finale

Previous Post
Cougar E Mars 730

COUGAR E-MARS : un bureau réglable en hauteur électriquement

Next Post
Scythe Thermal Elixerg 02

Scythe annonce sa nouvelle pâte Thermal Elixer G

Related Posts