Archives de catégorie : Actu Cartes graphiques

Performances de l’Intel Gen12 Xe DG1 en OpenCL sur Geekbench

L’architecture graphique Xe d’Intel devrait faire ses débuts commerciaux en tant qu’iGPU. En effet elle doit équiper les processeurs mobiles “Tiger Lake” de 11e génération. Toutefois elle a déjà reçu une distribution non commerciale en tant que GPU indépendant appelé DG1. Intel l’a envoyé à ses partenaires éditeurs de logiciels, pour débuter la programmation sur Xe. Un tel ISV a couplé la carte avec un processeur Core i7-8700 et l’a testé sur Geekbench. L’identification ne mentionne pas «DG1». Mais nous pensons que c’est elle au vu de sa configuration 96 EU, sa vitesse d’horloge de 1,50 GHz et sa mémoire de 3 Go.

Geekbench ne couvre que les performances OpenCL : «Contrôleur graphique de bureau Intel (R) Gen12». Le score total est de 55373 points, avec 3,53 Gpixels/s en “Sorbel”, 1,30 Gpixels/sec en égalisation d’histogramme, 16 GFLOP en SFFT, 1,62 GPixels/s en flou gaussien, 4,51 Msubwindows/s en détection de visage, 2,88 Gpixels/s en RAW, 327,4 Mpixels/s en DoF et 13656 FPS en physique des particules. Ces scores correspondent à peu près aux 11 CU Radeon Vega iGPU trouvés dans les processeurs AMD “Picasso” Ryzen 5 3400G.

Retrouvez l’actualité hardware ici

Publication de la fiche technique du processeur NVIDIA GA100 Ampère

NVIDIA a dévoilé durant le GTC 2020, la pièce maîtresse de son nouveau processeur graphique le GA100, elle lance l’architecture graphique “Ampère”.

GA100, une puce en 7 nm

Avec tout le contenu disponible, nous avons finalement trouvé la diapositive qui compte le plus – la fiche technique du GA100. La NVIDIA GA100 Ampère est un module multi-puces qui comprend une puce GPU de 7 nm. Six puces mémoire HBM2E, disposées de chaque côté complètent la carte. La puce GPU utilise le processus de gravure de TSMC N7P en 7 nm. Elle mesure 826 mm² et contient 54 milliards de transistors – et ce, sans compter les transistors sur les puces HBM2E et l’interposeur.

Une puissance de calcul impressionnante

Le GA100 contient 6 912 cœurs FP32 CUDA et 3 456 cœurs FPUD (double précision) indépendants. Il possède 432 cœurs tenseurs de troisième génération dotés de la capacité FP64. Les trois sont répartis sur 108 multiprocesseurs en streaming. Le GPU dispose de 40 Go de mémoire totale, sur une interface mémoire en HBM2E large de 6144 bits, et d’une bande passante mémoire totale de 1,6 To/s. Il dispose de deux interconnexions : une PCI-Express 4.0 x16 (64 Go/s) et une interconnexion NVLink (600 Go/s).

Les valeurs de débit de calcul sont hallucinantes : 19,5 TFLOPs classiques FP32, 9,7 TFLOPs classiques FP64 et 19,5 TFLOPs en tensor cores; TF32 156 TFLOP à simple précision (312 TFLOP avec une densité de réseau neuronale activée); 312 TFLOPs BFLOAT16 partout (doublé avec la rareté activée); 312 TFLOP FP16; 624 TOP INT8 et 1248 TOPS INT4. Le GPU a une consommation électrique typique de 400 W dans le facteur de forme SXM. Le diagramme d’architecture révèle que le GA100 est deux GPU presque indépendants placés sur une seule plaque de silicium. Ceci donne une première vue du multiprocesseur “Ampère” avec ses cœurs FP32 et FP64 CUDA et ses tensor cores de 3e génération. La version GeForce de ce SM pourrait comporter des cœurs RT de 2e génération.

Retrouvez toute l’actualité hardware ici

Le PDG de NVIDIA cuisine le plus grand GPU au monde

Des rumeurs disent que NVIDIA présenterait prochainement son architecture Ampère lors de son événement GTC qui se tiendra le 14 mai. Nous nous attendons à voir une annonce pour le successeur de la gamme DGX de la société. Au cœur de ces machines, se trouvera un nouveau GPU GA100, qui serait très rapide. Il y a quelque temps, nous avons vu NVIDIA enregistrer la marque “DGX A100”. C’est un nom crédible pour ces systèmes dotés des nouvelles cartes graphiques Tesla A100.

Le PDG de NVIDIA a été repéré dans une vidéo publiée sur la chaîne YouTube officielle de NVIDIA. On y voit en effet Jensen Huang dans sa cuisine alors qu’il sort du four ce qu’il appelle “le plus grand GPU du monde”. Doté de huit GPU Tesla A100, ce système DGX A100 semble être basé sur une conception similaire à celle des systèmes DGX précédents, notamment avec le socket SXM2. Cela permettrait donc une mise à niveau aisée pour les propriétaires des systèmes DGX précédents. Il suffit en effet d’échanger les GPU et de profiter de performances plus élevées.

Vous pouvez regarder la vidéo.

Retrouvez toute l’actualité hardware ici

L’AMD Radeon Pro VII est annoncée

AMD a annoncé aujourd’hui la carte graphique de station de travail AMD Radeon Pro VII. Cette carte est conçue pour les professionnels de la diffusion et de l’ingénierie. Elle permettra, grâce à ses performances de calcul et graphiques importantes, d’alimenter les projets de diffusion et de médias les plus exigeants d’aujourd’hui. Elle sera utile pour les simulations d’ingénierie assistée par ordinateur (CAE) complexes. La carte permettra également le développement d’applications de calcul haute performance (HPC). Enfin, la Radeon Pro VII permettra de visualiser et d’interagir avec le contenu 8K.

Caractéristiques

La carte graphique AMD Radeon Pro VII offre 16 Go de HBM2 (mémoire à bande passante élevée). Elle prend en charge jusqu’à 6 affichages synchronisés et utilise la technologie d’interconnexion PCIe® 4.0 à large bande passante. Disposant d’une puce Véga gravée en 7 nm par TSMC, elle a un TDP de 250W. Sur son site, AMD annonce jusqu’à 6,5 TFLOPS en double précision et 13,1 TFLOPS en simple précision. Ceci correspond, toujours selon la société, à 5,6 fois les performances de la Nvidia Quadro RTX 5000 sur DaVinci Résolve, Altair EDEM, Foundry Nuke, et Adobe After Effects.

La nouvelle carte graphique utilise la technologie AMD Infinity Fabric Link 3 pour le marché des postes de travail. AMD Infinity Fabric Link accélère le débit de données des applications. En effet, cette technologie permet des communications GPU à GPU à haut débit dans des configurations système multi-GPU. AMD Infinity Fabric Link offre une vitesse de communication allant jusqu’à 168 Go / s d’égal à égal entre les GPU.

La carte graphique AMD Radeon Pro VII devrait être disponible chez les principaux détaillants à partir de la mi-juin 2020 pour un tarif de 1899 $. Ce tarif va certainement permettre de la rendre attrayante face à la Quadro RTX 5 000 qui s’affiche actuellement au prix de 2500 euros.

Retrouvez toute l’actualité hardware ici

Intel dévoile son GPU Xe-HP, le grand-père des puces Xe

Aujourd’hui nous vous apportons une nouvelle concernant le GPU Xe-Hp. En effet, Tout est arrivé du compte Twitter d’Intel Graphics, on pouvait y voir trois photos. La première de Jim Keller (vice-président senior d’Intel en technologie, architecture de systèmes et directeur général de Silicon Engineering Group). Une autre de Raja Koduri (vice-président senior, directeur général d’Architecture, Graphics and Software chez Intel). Et enfin la troisième photo qui nous amène à cet article, une photo d’un processeur d’une taille estimée à 3700 mm². Une taille impressionnante si on la compare à une puce de 2080 Ti qui est de 775 mm². On serait donc sur une conception avec plusieurs puces.

D’ailleurs Raja Koduri, a répondu que cette puce était le “baap” des processeur Xe. Mais qu’es-ce baap ? Ce mot est issu de l’hindou et signifie le grand-père. Ainsi Koduri confirme donc que le processeur sur la photo est bien le Xe-HP. Si on reprend la présentation d’Intel de décembre, les Xe-HP sont principalement destinés aux Data Center. Vous n’aurez donc pas cette puce sur votre carte graphique Intel, nom de code Xe-DG1. Pour le moment Intel semble se focaliser sur les solutions pour les supercalculateurs et Data Center.

Pour le moment nous ne savons pas si Intel réutilisera les mêmes GPU pour les postes de travail et les systèmes de jeu, tout comme AMD et NVIDIA le font avec leurs séries Radeon Pro/Radeon RX et Quadro/GeForce respectivement. On ne sait pas non plus sur combien de GPU Intel travaille actuellement. Cela pourrait être l’une des variantes du Xe-HP.

Retrouvez l’actualité hardware ici

Les nouvelles rumeurs des GPU Ampere Nvidia

Dans un nouveau rapport, ChinaTimes a rapporté que les GPU Ampere de NVIDIA vont effectivement utiliser la technologie de nœud de processus 7 nm de TSMC tandis que la famille de GPU Hopper de prochaine génération serait basée sur le nœud de processus Samsung 5 nm EUV.

Les GPU Ampere seraient fabriqués sur le processus 7 nm de TSMC, et les GPU de nouvelle génération sur le nœud EUV de 5 nm de Samsung, selon une rumeur.

NVIDIA publiera une version pré-enregistrée de son GTC 2020 “Get Amped” avec Jensen Huang, PDG de la société. Il y fera des annonces et y présentera les nouvelles innovations et technologies. Le GPU Ampere devrait être dévoilé avec des informations techniques telles que les spécifications et les produits qui y figureraient.

Selon ChinaTimes, NVIDIA serait l’un des plus gros clients du nœud de processus 7 nm de TSMC. Cela semble indiquer que les GPU Ampere Nvidia vont se baser sur le processus de fabrication de puces avancé de TSMC. Dès la nouvelle, Samsung a publié une déclaration sur ses résultats du T1. Il confirme qu’il commencera la production de son processus EUV de 5 nm (5 LPE) au T2 2020.

Samsung aurait déjà reçu des commandes de processeurs, de cartes graphiques et de divers autres produits pour utiliser son nœud de processus 5 nm. Selon le rapport, la plupart de ces produits seront pour le grand public. Sur la base de feuilles de route internes, AMD ne devrait pas utiliser la fonderie Samsung pour ses processeurs ou cartes graphiques de nouvelle génération. Il est probable que les GPU Hopper de nouvelle génération de NVIDIA utiliseront le nœud EUV 5 nm de Samsung .

Il serait certainement intéressant de voir une feuille de route mise à jour qui clarifiera cela. NVIDIA pourrait choisir le 5 nm de Samsung pour sa gamme de cartes graphiques pour les consommateurs. Les GPU Ampere devant arriver en fin d’année, la production de masse a déjà commencé.

Nous avons confirmé en interne que les partenaires de NVIDIA nettoyaient de manière agressive leur inventaire de GeForce RTX. Le troisième trimestre 2020 est également logique car c’est là que Computex 2020 se tiendra.

Plus d’informations durant le GTC 2020

Cela dit, les GPU Ampere de NVIDIA vont certainement faire bouger les choses sur le marché HPC. Nous connaissons plusieurs variantes déjà divulguées et dont les performances sont évaluées à environ 30 TFLOP (FP32). Nous vous tiendrons au courant dès que plus d’informations arriveront, ou lors du GTC 2020.

Retrouvez l’actualité hardware ici

Nvidia: la série RTX 3000 au troisième trimestre ?

Un rapport du China Times (qui a depuis été supprimé) indique que NVIDIA s’apprête à lancer ses cartes graphiques de la série RTX 3000 (basées sur le GPU Ampère) au cours du troisième trimestre. La date probable de ce lancement pourrait très bien se situer entre septembre et octobre. En effet la plupart des entreprises s’attendent à ce que la situation COVID soit maîtrisée d’ici là. Selon la source, les marques ont déjà commencé à vider l’inventaire des anciens modèles RTX 2000 pour faire place à la prochaine série RTX 3000 de NVIDIA. Des futurs baissent de tarif pour les consommateurs ?

Les inventaires, un indicateur fiable !

Les inventaires des marques sont souvent un indicateur très fiable des futurs lancement des calendriers de lancement. En effet vous les verrez réduire leur stock le trimestre précédant un lancement. De plus en tant que partenaire Nvidia ils connaissent la chronologie et ne veulent pas être coincés avec des références obsolètes quand cela se produit. Le rapport du China Times confirme plus ou moins que NVIDIA lancera la série RTX 3000 d’ici le troisième trimestre 2020. Voici la partie pertinente de l’article désormais supprimé:

Après le changement de date du GTC 2020 par Nvidia à la mi-mai, le marché des GPU a appris que dès le 3éme trimestre au moins 3 nouvelles cartes de la séries RTX 3000 seront introduites. Elles remplaceront les cartes RTX 2080/2070. Elles devraient être répertoriés sur 3 trimestres.

Parmi les trois principaux fabricants à Taïwan, Asus, a baissé le prix de ses RTX 2060 et 2080 depuis la mi-avril à 10 000 NT $ et 16 000 NT $ respectivement. Gigabyte et Msi ont aussi fait de même.

À l’heure actuelle, le marché des cartes graphiques haut de gamme est encore principalement basé sur la série RTX Super . Les RTX 2070/2080 Super sont toujours supérieur à 20 000 NT $ ou plus.

Les expéditions globales de cartes graphiques des trois acteurs diminueront en avril.

China Times (Traduit par Google Translate)

Selon China Times, NVIDIA va introduire au moins trois niveaux de cartes graphiques (probablement les RTX 3080 Ti/3080/3070). Mais le lancement exact pourrait être échelonné avec au moins un lancement par trimestre jusqu’au premier trimestre 2021. La publication signale également qu’ASUS a massivement décliné son stock à Taiwan. Ils ont déjà introduit des baisses de prix dans le but de se débarrasser des stocks de la série 2000.

Baisse de prix des séries RTX 2000

En raison de la baisse des prix d’ASUS, GIGABYTE et MSI ont également commencé à faire de même depuis la mi-avril. Les effets de ceux-ci vont commencer à se répercuter sur les consommateurs dans quelques semaines. D’un autre côté, les marques conservent toujours un stock de cartes graphiques non RTX comme la GTX 1650 Ti. En effet elles restent relativement rentable et ne seront pas remplacées dans la première vague de la série Ampère.

ASUS se débarrassant de son inventaire à un rythme incroyablement rapide, les expéditions graphiques pourraient entrer dans un calme relatif avant que les choses ne reprennent au troisième trimestre 2020.

Nvidia prévoit d’introduire l’ architecture Ampère a la GTC le 14 mai le mois prochain.

Retrouvez l’actualité hardware ici

GALAX voit le jeu en rose

Galax a élargi sa gamme de GPU propulsés par Turing avec deux modèles uniques. Les GeForce RTX 2080 Super et RTX 2070 Super EX Pink Edition arrivent avec un thème rose séduisant.  

Pas de différenciation possible entre les deux nouvelles cartes graphiques à l’extérieur, elles sont identiques. Les deux cartes ont une longueur de 295 mm. Elles utilisent la même solution de refroidissement à double emplacement que les autres modèles EX de Galax.

Cependant, la Pink Edition dispose d’un PCB tout blanc sous le carénage rose. Une plaque arrière en aluminium de couleur similaire complète le design de la carte graphique. Les cartes ont deux ventilateurs de refroidissement de 100 mm de marque EX. Ils ont des pales translucides et un éclairage rose. Ces ventilateurs fournissent aux Galax GeForce RTX 2080 Super et RTX 2070 Super EX Pink Edition un refroidissement efficace.

Galax revendique un débit d’air maximum jusqu’à 70,1 CFM et une pression d’air jusqu’à 4,31 mmH₂O pour ses ventilateurs EX. Les cartes disposent également de la technologie Silent Extreme de GALAX qui active le mode d’arrêt du ventilateur au ralenti.

Un overclock généreux

En termes de spécifications, les GPU de Galax respectent les spécifications de référence de Nvidia pour les GeForce RTX 2080 Super et R TX 2070 Super. La principale différence est que les cartes graphiques ont un overclocking d’usine généreux. La GeForce RTX 2080 Super EX Pink Edition est équipée d’une horloge boost 1845 MHz. Elle peut être overclockée à 1860 MHz en un seul clic via le logiciel Xtreme Tuner Plus de Galax. D’un autre côté, la GeForce RTX 2070 Super EX Pink Edition est livrée avec une horloge boost 1815 MHz. Celle-ci peut atteindre 1830 MHz selon la même procédure. Les cartes sont livrées avec 8 Go de mémoire GDDR6.

En ce qui concerne les sorties d’affichage, les deux cartes graphiques EX Pink Edition sont équipées de trois sorties DisplayPort 1.4 et d’un port HDMI 2.0b. Elles ont des connecteurs d’alimentation PCIe à 6 et 8 broches. Galax recommande une alimentation avec une capacité minimale de 650W.

Spécifications

Caractéristiques du moteur GPU pour la 2070 :
– CUDA Cores 2560
– Boost Clock (MHz) 1815
– 1-Click OC Clock (MHz) 1830 (en installant le logiciel Xtreme Tuner Pluset)
Mémoire :
– Vitesse de mémoire 14 Gbps
– Configuration de la mémoire 8 Go – Largeur de l’interface mémoire 256 bits GDDR6
– Bande passante mémoire (Go / sec) 448
Ventilateurs :
– 2 x 100 mm
– Technologie Silent Extreme de GALAX
Prise en charge de l’affichage:
– DisplayPort 1,4 x 3, HDMI 2.0b
Dimensions :
– avec support : 295 x 143 x 52 mm
– sans support : 285 x 127 x 52 mm

Retrouvez l’actualité hardware ici

Microsoft annonce DirectX 12 Ultimate

Avant-hier s’est tenue la journée des développeurs DirectX de Microsoft. AMD, NVIDIA et Microsoft ont abordé le développement et l’adoption de DirectX pour les cartes graphiques. En ouvrant la journée, Microsoft a dévoilé la prochaine version de DirectX 12. Elle sera la base du développement des jeux sur les PC et les consoles XBOX Series X avant le lancement du matériel de nouvelle génération. En termes simples, DirectX 12 Ultimate intégrera des outils de rendu graphique avancés tels que DXR Raytracing et Variable Rate Shading dans l’API DirectX 12 principale. DX 12 définira la prise en charge au niveau matériel de ces approches sur les deux plates-formes. Microsoft va déployer efficacement de nombreuses innovations qui ont fait leurs débuts avec NVIDIA GeForce RTX en 2018.

L’objectif principal de DirectX 12 Ultimate est l’incorporation de quatre méthodologies nouvelles ou révisées dans la pile d’API principale pour améliorer les performances graphiques. Deux des méthodologies décrites seront familières à ceux qui ont suivi le développement et la sortie du matériel GeForce RTX et des révisions du SDK depuis 2018. Toutes suivent un thème similaire dans l’utilisation dynamique des ressources matérielles. La décision de Microsoft de prendre en charge le RayTracing (dans le cadre du DXR v1.1 révisé) sera la plus attendue.

4 méthodologies principales

DirectX Raytracing v1.1

Le matériel GeForce RTX de NVIDIA a exploité l’API DirectX Raytracing (DXR) de Microsoft depuis son ajout à DX12 en octobre 2019. Avec DX12 Ultimate, une nouvelle révision sera apportée aux outils de base. DXR permet d’effectuer des appels de RayTracing directement sur le GPU plutôt que d’effectuer un aller-retour vers le processeur. Il permet de charger les shaders de RayTracing plus efficacement. DXR 1.1 devra être pris en charge pour obtenir la certification DirectX 12 Ultimate. Les versions antérieures de DX12 n’avaient pas de telles exigences pour DXR.

Ombrage à taux variable

L’ombrage à débit variable est un terme générique pour de nombreuses techniques différentes. Elles allouent dynamiquement des ressources d’ombrage à différentes régions d’une scène lors du rendu d’une image. Autrement dit, plutôt que de plonger équitablement les ressources dans le cadre, le moteur de jeu peut spécifier certaines régions qui n’ont pas besoin d’être ombrées à la meilleure qualité possible. NVIDIA et MachineGames ont implémenté un type de VRS dans Wolfenstein Youngblood l’année dernière, soutenu par l’architecture GPU Turing de NVIDIA.

Ombrage de maille

Mesh Shading donne aux développeurs de jeux un accès plus approfondi aux capacités de calcul des shaders. Il centralise les opérations sur des groupes de triangles qui partagent un ou plusieurs sommets plutôt que d’effectuer ces opérations individuellement sur chaque sommet pour chaque triangle. Cela peut réduire considérablement la répétition du travail. Un exemple identifié de cas où l’ombrage du maillage peut avoir un impact notable est dans les calculs de niveau de détail. Ils déterminent la qualité des objets dans un cadre en fonction de la distance de la caméra.

Les techniques traditionnelles utilisent généralement de nombreux appels au processeur et à un LoD défini. En utilisant l’ombrage de maillage pour déterminer dynamiquement le LoD en fonction de la charge du GPU et d’autres facteurs, le calcul peut être effectué uniquement avec du matériel GPU. NVIDIA a développé la démo Asteroids LoD pour démontrer cette utilisation de l’ombrage de maillage.

Rétroaction de l’échantillonneur / ombrage de l’espace de texture

Actuellement, les jeux ont tendance à restituer chaque image à partir de zéro. Ils passent par le processus de tramage puis d’ombrage pour déterminer la vue de la caméra. Sampler Feedback dissocie le processus de tramage et d’ombrage dans le pipeline de rendu. Ceci permet de réutiliser les calculs effectués lors du rendu d’images précédentes dans le processus d’ombrage d’une image suivante en référençant les textures échantillonnées. Cela peut être particulièrement utile lorsque les algorithmes d’échantillonnage et d’ombrage sont très complexes, prenant beaucoup de cycles de calcul.

L’ombrage de l’espace de texture détermine si de nouveaux calculs de shader doivent être effectués sur des pixels particuliers. Il utilise la rétroaction de l’échantillonneur pour réutiliser les calculs antérieurs, le cas échéant. Par exemple, il peut parfois être possible de réutiliser les résultats des calculs de couleur d’un shader à partir d’une image précédente. Cela signifie que même si l’angle d’observation d’un objet a changé, sa couleur ne change pas. Par conséquent, vous pouvez potentiellement limiter les calculs de shader pour certains pixels à une fois toutes les quelques images. Vous pouvez allouer des ressources de shader ailleurs et augmenter ainsi les fps globaux.

Concrètement chez AMD et Nvidia

DirectX 12 Ultimate servira de fil conducteur pour le développement de jeux sur XBOX Series X. Il servira également à la prise en charge large de l’API sur les PC Windows. Il simplifiera également certains aspects du portage d’un projet donné. De toute évidence, il incorporera également un mode de repli DirectX 12 pour le matériel plus ancien et moins performant. L’idée est de mettre les développeurs à niveau et de leur donner les outils dont ils ont besoin pour tirer parti du matériel de nouvelle génération sur les deux plates-formes.

NVIDIA a confirmé que le matériel GeForce RTX prendra en charge DirectX 12 Ultimate. Ceci se fera lors d’une mise à jour du pilote lorsque Windows 10 2020 lancera l’API plus tard cette année. Entre-temps, AMD a déclaré que son architecture RDNA2 avait un “support complet” pour DirectX 12 Ultimate. AMD confirme presque toutes ces fonctionnalités sur la prochaine génération de matériel graphique PC aux côtés du SoC personnalisé de la nouvelle génération XBOX.

La série GeForce GTX 16 basée sur l’architecture Turing de NVIDIA sera coincée dans une sorte de no-mans-land. Elle prendra en charge certaines fonctionnalités (telles que VRS) mais pas d’autres (DXR, etc.). Elle ne sera donc pas compatible avec DX12 Ultimate. Les attentes de la série Radeon RX 5000 d’AMD sont plus simples. Aucune prise en charge des fonctionnalités exclusives à DirectX 12 Ultimate n’est probable avant la sortie du matériel RDNA2.

Retrouvez l’actualité hardware ici

Première démo Microsoft utilisant le Raytracing

AMD a publié sa première démo Microsoft DirectX Raytracing. Celle-ci est alimentée par son architecture GPU RDNA 2 de nouvelle génération. La démo montre à quoi s’attendre de la toute nouvelle architecture graphique d’AMD. Nous parlons en termes de graphismes et de performances de RayTracing. Ils alimenteraient les cartes graphiques Radeon RX “Navi 2x” de nouvelle génération. Cela vaut aussi pour les futures consoles (Xbox Series X de Microsoft et la PlayStation 5 de Sony).

Fonctionnalités inclues

Hier, Microsoft a dévoilé sa dernière API DirectX 12 Ultimate avec tout un ensemble de nouvelles technologies. Elles incluent la prise en charge du Raytracing (DXR version 1.1), l’ombrage à débit variable, les shaders de maillage et le retour d’échantillonneur. Tout ceci s’adaptant sur les plates-formes actuelles et sur la prochaine génération, y compris NVIDIA GeForce RTX, AMD RDNA 2 et les nouvelles consoles Xbox Series X.

“Microsoft et AMD ont travaillé en étroite collaboration sur le développement de l’ensemble de fonctionnalités DirectX 12 Ultimate pour garantir une expérience exceptionnelle avec l’architecture AMD RDNA 2”.

Bryan Langley, responsable du programme Graphics Group, Microsoft.

La vidéo téléchargée par AMD est réglée sur 1080p à 60 images par seconde. Pourtant, la cinématique semble être verrouillée à environ 30 images par seconde. C’est une scène très complexe qui utilise plusieurs objets en Raytracing. Tout ce que vous voyez fonctionne en temps réel avec tous les effets de Raytracing. AMD dit que la mise à jour DXR 1.1 peut offrir une meilleure efficacité et des performances dans de nombreux effets. Cette démo donne juste un avant-goût de ce à quoi s’attendre de l’architecture de jeu RDNA 2 d’AMD.

La démo publiée par AMD présente un robot marchant dans un cadre futuriste. Elle semble se concentrer sur les reflets et les ombres Raytracés. Beaucoup d’effets brillants dans cette démo, mais c’est une assez belle démonstration. NVIDIA en avait fait de même il y a deux ans, dans une ambiance similaire.

VRS et RayTracing

AMD a déjà annoncé que les GPU RDNA2 offriraient le VRS (Variable Rate Shading). Ils offriraient donc aussi le Raytracing accéléré par matériel lors de sa Finacial Analyst Day. AMD fait de même que NVIDIA qui a déjà implémenté lesdites technologies sur ses cartes graphiques GeForce RTX basées sur GPU Turing. Avec le lancement imminent des nouvelles consoles de Microsoft et Sony, AMD va travailler pour fournir ces fonctionnalités avec son propre cadre d’optimisation pour une intégration dans les titres de jeux de prochaine génération.

Le vice-président directeur du groupe Radeon Technologies d’AMD, David Wang, a mentionné que les GPU RDNA2 d’AMD exécutent déjà la démo DXR 1.1 de Microsoft en interne. L’approche d’AMD en matière de RayTracing consiste à proposer un développement simplifié et une adoption rapide.

David Wang reconnaît également que la solution d’AMD maximisera les performances avec une API de niveau inférieur. Nous l’espérons car, à partir de maintenant, le RayTracing sur le matériel PC est une fonctionnalité très éprouvante ! Même s’il peut sembler très bon, le compromis en termes de performances est tout simplement trop important pour certains de garder le RayTracing toujours activé. Les PC et consoles partageant une architecture unifiée et MS DirectX Raytracing 1.1, nous pouvons voir un afflux de titres AAA hautement optimisés pour les deux plates-formes dans un avenir proche.

Retrouvez l’actualité hardware ici