Fractal Design Ridge : Test complet du boîtier SFF élégant et performant

Dans le paysage actuel des solutions informatiques SFF, le Fractal Design Ridge se distingue comme une innovation marquante, visant à harmoniser la performance et l’esthétique dans des espaces de vie de plus en plus restreints. Conçu en pensant aux exigences des amateurs de jeux et de divertissement, le Ridge propose une approche réfléchie à la conception des mini-PCs. Avec une capacité à accueillir des cartes graphiques allant jusqu’à 335 mm dans un boîtier de 12,6 L, le Ridge défie les conventions en matière de taille et de capacité.

Le Fractal Ridge se distingue non seulement par son design compact et élégant, disponible en noir et en blanc, mais aussi par sa modularité, avec des panneaux entièrement amovibles qui facilitent le montage et la maintenance. La flexibilité est encore renforcée par le choix entre une extension PCIe 4.0 ou 3.0, permettant ainsi de s’adapter à différentes préférences de performance.

Ce boitier SFF a été conçu pour s’intégrer sans effort dans les espaces de vie, offrant une solution attrayante et pratique pour ceux qui valorisent à la fois la fonctionnalité et le style. Son accueil positif par des critiques de sites renommés témoigne de son impact potentiel sur le marché des boîtiers de petit format.

Avec un prix conseillé de 129,99 € et une garantie de deux ans, le Fractal Ridge se positionne comme une option réfléchie pour les utilisateurs exigeants, recherchant à combiner esthétique et performance dans un espace compact.

Pour ceux intéressés par un mélange sophistiqué de design, de fonctionnalité et de flexibilité, le Fractal Design Ridge mérite une attention particulière. Découvrez en détail ses caractéristiques, performances et comment il se compare à d’autres solutions sur le marché dans la suite de notre analyse.

Fractal Design Ridge : Emballage et contenu

De façon générale, le carton du Fractal Design Ridge est extrêmement sobre.

Les deux faces principales de l’emballage nous indiquent uniquement le logo, le nom « Ridge » suivi de « boîtier d’ordinateur » et quelques logos pour le transport.

Les côtés ne donnent pas plus d’informations. D’un côté, nous avons trois étiquettes : des codes barres du produit et la couleur du boîtier. De l’autre côté, nous avons uniquement le nom du produit et le logo Fractal.

Enfin, le dessus du carton, nous ne dévoile rien de plus.

Déballage du Fractal Ridge

Et on déballe ! 

Le Ridge de Fractal Design est calé entre deux blocs de carton pour éviter tout déplacement involontaire pendant le transport. Il est en plus ensaché pour parer aux éventuelles rayures lors des premières manipulations. 

Le boîtier s’accompagne d’un carton dédié aux accessoires.

Dans ce carton, nous avons : 

  • Un manuel d’utilisation,
  • 8 vis 6-32,
  • 8 vis M3,
  • 4 vis pour l’alimentation,
  • 8 rondelles antivibrations,
  • 8 vis M4,
  • 12 vis pour ventilateurs,
  • 1 riser PCIe 4.0,
  • 6 serre-câbles en plastique,
  • 4 serre-câbles velcro,
  • 1 pied pour la position verticale,
  • 1 pied pour la position horizontale.

Test Fractal Ridge : Extérieur

Notre Test Fractal Ridge comment par une inspection des extérieurs. Le nouveau bijou de Fractal reprend la forme générale du Node 202. Nous sommes en présence d’un boîtier SFF qui pourra prendre place aussi bien à la verticale qu’à l’horizontale. Le boîtier propose un format proche d’une platine DVD de salon. Ses dimensions hors pieds sont de 355 x 95 x 375 mm.

Façades avant et arrière

Dans notre exemplaire blanc, la façade en plastique reçoit un tissu de couleur claire, légèrement grisée. Un look très scandinave. Le reste du châssis est en acier. De par sa forme, le boîtier est très élancé, mais tout en rondeur sur les coins. Les côtés présentent de multiples perforations. Sur le côté gauche, seule la moitié supérieure du boîtier l’est. Et sur le côté droit sur la quasi-totalité du panneau.

En arrière du Fractal Design Ridge, nous avons une disposition assez surprenante. En effet, l’emplacement pour la plaque I/O de la carte mère se trouve dans la partie basse. Alors que nous trouvons trois équerres PCIe, positionnées à la verticale, sur la partie haute.

Pas de trace d’emplacement pour l’alimentation, si ce n’est une prise C13/C14. Une solution classique pour les boîtiers SFF. Nous notons également une fente de verrouillage de sécurité, histoire que le Ridge ne finisse pas sous un manteau.

Panneaux latéraux

De trois quarts, le Ridge nous présente une paroi latérale perforée sur la moitié de sa surface et le logo Fractal Design dans le coin bas gauche. De l’autre côté, nous retrouvons cette fois une paroi presque entièrement perforée. Celles-ci sont maintenues au châssis à l’aide d’une vis à main pour chaque paroi. 

Sur le dessus et le dessous, le Fractal Ridge propose des parois perforées qui sont proches. Seule la paroi du bas propose des percements supplémentaires pour des vis.

Bouton et E/S en façade

Mais revenons à la façade, en partie basse, nous avons : 

  • Un port USB-C,
  • Deux ports USB-A,
  • Le bouton Power,
  • Un combo micro/casque.

Comme nous l’avons déjà indiqué, il est possible de positionner le boîtier à l’horizontale ou à la verticale. En mode vertical, il faut rajouter un socle sur le panneau du bas. En mode horizontal, il faudra utiliser le même socle, mais y rajouter un pied supplémentaire.

Intérieur

Le test Fractal Ridge se poursuit avec la visite de l’intérieur. Il est temps de démonter le Ridge pour voir ses capacités d’aménagement de votre configuration. Et vous verrez qu’il est possible de démonter un grand nombre de pièces. Dans sa notice utilisateur, Fractal Design propose trois configurations possibles : En air cooling, Home Theater et AIO.

Nous débutons, par le démontage des panneaux latéraux. Comme nous l’avons vu, ils sont fixés par des vis à main. Les panneaux sont également maintenus par des picots qui permettent de bien plaquer les panneaux au châssis.

Une fois les panneaux retirés, nous pouvons apercevoir les deux ventilateurs préinstallés. Ce sont des 140 mm. Mais il est également possible d’installer deux ventilateurs de 120 mm.

En dehors des ventilateurs, nous remarquons deux zones principales qui sont accessibles des deux côtés. La partie supérieure, où se trouvent les ventilateurs, peut recevoir la carte graphique. La partie inférieure va recevoir la carte mère et l’alimentation.

Fractal Design conseille également de démonter le panneau avant, ce dernier est uniquement maintenu par quatre aimants. Nous passons maintenant au démontage des panneaux du dessus et du dessous. Pour cela, il faut dévisser quatre vis par panneau.

Le démontage se poursuit par le support de l’alimentation, là encore, il faut dévisser quatre vis pour le libérer. Nous devons aussi démonter le support pour la carte graphique. Cette fois, il faut dévisser trois vis. Ce démontage est nécessaire en cas de montage d’une carte graphique. En effet, le support comprend un riser.

Installation des disques

Une petite pause dans le démontage pour pouvoir monter nos premiers éléments. Au verso de l’alimentation, nous trouvons deux premiers emplacements pour des disques de 2,5″. Ils sont maintenus en place à l’aide de picots. Mais ce ne sont pas les seuls emplacements possibles. Nous trouvons, en effet, deux autres emplacements derrière la façade. Il faudra les fixer à l’aide de vis à travers la structure du boîtier. Par contre, le Ridge ne propose aucun emplacement pour les disques de 3,5″.

Nous pouvons maintenant passer à l’installation de la carte mère, après l’avoir soigneusement préparée. Le Ridge peut recevoir deux types de carte mère, des Mini-ITX et des Mini-DTX. Dans ce dernier cas, il sera impossible de maintenir les ventilateurs de 140 mm. Au niveau du refroidissement de votre CPU, vous pourrez opter pour un refroidissement avec une hauteur maximale de 70 mm.

Il est temps de passer à l’installation du bloc d’alimentation. Les blocs autorisés sont les dimensions SFX et SFX-L. Le bloc d’alimentation est maintenu grâce à quatre vis sur le support. Il faut après refixer le support au châssis par les quatre vis.

Pour l’installation de la carte graphique, il faudra démonter le dessus du boîtier. C’est plutôt long puisqu’il faut dévisser douze vis. Quatre vis sur la partie supérieure des ventilateurs, et huit vis pour le châssis. Enfin, la place est libre pour recevoir votre carte graphique. Il faut pour cela utiliser un autre riser. Comme nous l’avons indiqué, il y a trois slots pour accueillir la carte graphique. L’espace disponible sans aucun ventilateur est de 335 x 141 x 82 mm. De quoi recevoir les plus imposantes des cartes graphiques. Oui, même certaines RTX 4090 rentrent dans le Fractal Ridge.

Si vous souhaitez maintenir les ventilateurs de 140 mm fournis, l’épaisseur de la carte graphique sera limitée à 57 mm. Dans la partie haute du boîtier, il est également possible d’installer trois ventilateurs de 80 mm. Dans ce cas, la hauteur disponible pour la carte graphique est limitée à 125 mm.

Branchements internes

Vous vous demandez surement s’il est possible d’installer un AIO dans l’espace de la carte graphique. Oui, c’est le cas, mais il faudra peut-être faire des concessions. Vous voulez monter une configuration sans carte graphique ? Dans ce cas, vous n’avez pas de limitation, vous pouvez opter pour un AIO de 120, 140, 240 ou 280 mm. Si vous voulez utiliser une carte graphique et un AIO, vous êtes limité à un AIO de 120 mm. Dans ce cas, il faudra une carte graphique de 175 mm de longueur au maximum.

Concernant les branchements du Fractal Design Ridge, nous avons : 

  • Une prise USB 3.0,
  • Une prise USB C 3.1 Gen 2,
  • Les prises Power LED et du bouton Power,
  • Une prise audio.

Le Fractal Design Ridge arrive avec deux ventilateurs de 140 mm préinstallés. Ces ventilateurs ne bénéficient pas de RGB. Ils portent la référence Aspect 14 PWM. Ils sont très basiques, aussi bien dans leur dimension 140 x 140 x 25 mm. Nous pouvons regretter l’absence de patins antivibration. Leur vitesse de fonctionnement varie entre 500 et 1700 tr/min. Ce qui donne un débit de 34 – 132.5 m³/​h (20.01 – 77.98 CFM). La pression statique varie elle de 0.3 à 2.050mmH₂O. Les nuisances sonores sont données pour un maximum de 35,5 dB(A). La puissance consommée est de 2,16 W. Ils sont donnés pour une utilisation de 90,000 heures MTTF.

Passons au montage maintenant !

Pour faire notre test, nous avons donc équipé le Fractal Design Ridge de la configuration suivante :    

  • Carte mère : ASRock H670M-ITX/ax
  • Processeur : Intel Core i5-12600KF
  • Mémoire : 2×8 Go GSkill Trident Z 3200 MHZ DDR4
  • Carte graphique : MSI RTX 3050
  • Alimentation : Cooler Master V650 SFX Gold
  • Refroidissement CPU : Thermalright AXP90-X53
  • SSD : Kioxia XG6 256 Go

Les restrictions concernant ce boîtier étant indiquées sur la page précédente et comme nous respectons ces contraintes, l’installation de notre configuration se déroule presque sans problème. 

Si vous suivez les instructions de montage de Fractal design, vous ne rencontrerez aucune difficulté, les étapes sont bien décrites. Attention, nous vous conseillons de connecter les prises pour la carte graphique avant de remonter le cadre supérieur du boîtier.

  • Fractal Design Ridge 68
  • Fractal Design Ridge 67
  • Fractal Design Ridge 69
  • Fractal Design Ridge 66
  • Fractal Design Ridge 74
  • Fractal Design Ridge 75
  • Fractal Design Ridge 76
  • Fractal Design Ridge 77

Seule une LED blanche vient indiquer le bon fonctionnement.

Protocole de test & résultats

Pour tester le boîtier, nous avons mis en place le même protocole, à savoir : 

  • La configuration citée ci-avant (boîtier fermé),
  • Burn CPU : OCCT sur l’ensemble des threads sous Cpu Linpak 2019 pendant 30 min,
  • Burn GPU : Fire Strike Stress 3DMark avec 20 passes pour chauffer la carte graphique,
  • CrystalDiskMark 8.0.0 pour mesurer la température du SSD en charge,
  • Rise of the Tomb Raider : 30 minutes de jeu,
  • La carte graphique toujours en mode auto,
  • Protmex MS6708 placé à 50 cm du boîtier pour mesurer le niveau sonore,
  • Les mesures sont réalisées en 2 situations : au repos et en charge.

Températures dans le Fractal Ridge

Suite aux différents tests réalisés, les résultats obtenus sont donc les suivants : 

Au niveau des températures, avec la vitesse de ventilation réglée en auto et une température ambiante de 20 °C, le CPU reste aux alentours de 45 °C au repos. Une fois sollicité sous OCCT, le processeur affiche une température maximale de 90 °C. En jeu le 12600KF monte à 68 °C. 

Au repos, la RTX 3050, avec son mode semi-passif, tourne à 25 °C. Après 20 passes de stress test Firestrike, la température de celle-ci atteint les 64 °C. En jeu, la carte ne dépasse pas 64 °C après 30 minutes dans Rise of the Tomb Raider. 

Le SSD affiche 31 °C au repos, et 45 °C après un test CrystalDiskMark. 

Les températures du processeur peuvent être effrayantes sous OCCT. Mais nous avons pris le plus petit ventirad disponible. Il sera possible d’optimiser cela soit avec un processeur plus efficient, soit un meilleur ventirad. Voir les deux. Par contre les températures de la carte graphique et du SSD M.2 sont bonnes. L’apport des ventilateurs de 140 mm est un vrai plus, encore faut-il que votre carte graphique soit assez fine.

Niveau sonore dans le boitier SFF Ridge

PS : Ces résultats peuvent varier selon la configuration.

Pour les mesures de bruit, nous avons donc placé notre Protmex MS6708 à 50 cm du boîtier. Au repos, avec la ventilation en mode auto comme indiqué ci-avant le Fractal Design Ridge se montre silencieux avec seulement 37,5 dB (A) dans une pièce à vivre classique. En jeu, le niveau monte à 40,8 dB (A) et à 100 % de charge (12 v) le niveau grimpe à 55 dB (A).

En pleine charge c’est donc bruyant, mais notre configuration de test est pénalisée par le ventirad et les températures du CPU. Un ventirad plus performant pourra améliorer les choses. Surtout que les 70 mm de hauteur disponibles permettent de viser des ventirads avec des ventilateurs de 120 mm. 

Conclusion

Fractal Design Ridge ban jpg webp
Fractal Design Ridge : Test complet du boîtier SFF élégant et performant
Conclusion

Nous voici arrivés au bout de notre test concernant ce Fractal Design Ridge. Ce boîtier est très atypique, même s'il propose les mêmes proportions que le Node 202. Le design de notre modèle blanc est très épuré. Et fait presque penser à du mobilier scandinave. En tout cas il sera parfaitement adapté sur un bureau épuré ou un meuble de télévision. La construction ne souffre d'aucun défaut.

Quand on parle de boîtier compact, nous nous posons des questions sur les possibilités de montage de notre configuration. Le Ridge vous propose d’accueillir la carte graphique que vous souhaitez, en tout cas, une assez puissante pour jouer à tous les jeux possibles. Par contre il est conseillé de bien réfléchir à votre combinaison processeur/ventirad. Si vous vous passez de carte graphique, vous pourrez avoir un plus large choix de processeur. Toutefois, une fois les éléments choisis avec soin, le montage sera aisé.

Au niveau des capacités de refroidissement, et comme nous l'avons indiqué, il faudra choisir soigneusement son couple processeur/ventirad. Mais avec un processeur peu énergivore et un bon ventirad low profile, il sera possible d'avoir une excellente machine dédiée au jeu.

Comme indiqué en introduction, le Fractal Design Ridge s'affiche à un prix conseillé de 129,99 €. Le prix est dans les standards des boîtiers plus traditionnels, mais assez justifié par l'ingénierie demandée et surtout une belle qualité de fabrication.

Au moment du bilan, le Fractal Design Ridge nous a beaucoup plu. Le boîtier est très qualitatif. Nous lui attribuons le badge Recommandé.

Qualité / Finition
8
Design
8
Agencement interne
7.5
Flux d'air
7.5
Câble management
8
Capacité Watercooling
7.5
Prix
8.5
Note des lecteurs12 Notes
7.9
Points forts
Boîtier très compact
Bonne qualité de fabrication
Design sobre
Deux ventilateurs de 140 mm inclus
Points faibles
Des concessions à faire si on veut un AIO et une carte graphique
8
Ph Award Recommandé

Retrouvez tous nos tests ici

Gregory

Toujours intéressé par l’évolution informatique, j’ai voulu être plus actif en intégrant Pause Hardware. Depuis je traite les nouvelles et les tests au quotidien avec l’équipe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qualité / Finition
Design
Agencement interne
Flux d'air
Câble management
Capacité Watercooling
Prix
Note finale

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page