Test du Raijintek Ponos MS4

PONOS est dans la mythologie grecque, le dieu de la peine et du dur labeur. Et c’est ainsi que Raijintek, société taïwanaise, a désigné un de ses boîtiers moyen tour. Sur le site de la société, celui-ci est accompagné d’autres boîtiers moyen tour aux patronymes en lien avec la mythologie grecque.

Mais, pour en revenir à notre Ponos, il est sorti en fin d’année dernière. Raijintek l’a décliné en deux versions. Il y a la “TG4” qui est équipée d’une paroi en verre trempé en façade et sur le côté gauche du boîtier, et la version “MS4” qui, elle, a une façade en mesh. Et aujourd’hui, nous allons présenter la deuxième version.

Disponible à un prix avoisinant les 105 euros (prix le plus bas constaté sur internet), le Ponos MS4 offre, nous l’avons dit, une façade en mesh, une paroi gauche en verre trempé et possède quatre ventilateurs ARGB. D’aspect longiligne, il peut accueillir des cartes mères au format EEB. Ce Ponos MS4 moyen tour semble donc promettre de la place et un design sympathique.

Raijintek a-t-il eu raison de nommer ce boîtier Ponos ? Avec sa façade en mesh, peut-il assumer un “dur labeur” et refroidir facilement une configuration qui souffre de cette chaleur estivale ?

Emballage et contenu

La première face de l’emballage va nous donner les caractéristiques complètes des deux versions du Ponos, la TG4 et la MS4. Identiques exceptée cette façade en verre trempé pour la première version, les caractéristiques nous renseignent sur le poids, la taille (210 mm x 442 mm x 485 mm), les possibilités d’accueil des systèmes de refroidissement, etc.… Nous détaillerons tout ceci au fur et à mesure du test du Ponos MS4.

L’autre côté de l’emballage nous présente le Ponos MS4 en vue de trois quart de dessous et face arrière (vue originale et pas banale). Nous avons ensuite le nom de la marque et différentes adresses en lien. Enfin, différents logos apparaissent (logos de transport, de stockage et de recyclage).

“The vision of gaming – Provoke your challenger”. Voici ce qui apparaît sur la troisième face de l’emballage. Le ton est donné ! Le Ponos MS4 semble prêt à en découdre. Ce coup-ci, il apparaît toujours de trois quart mais face avant. Comme la plupart des boîtiers actuels, le Ponos MS4 semble avoir un filtre sur le dessus.

Le dernier côté va nous dévoiler le boîtier sous différents angles. Nom, slogan et caractéristiques principales nous sont à nouveau donnés.

Déballage

Le déballage du Ponos MS4 nous conforte dans l’idée que c’est un grand boîtier moyen-tour. Il est, comme tous les boîtiers actuels, entouré en haut et en bas de blocs de polystyrène pour le caler dans le carton. Il a en plus un sac plastique pour parer aux éventuelles rayures lors du déballage. Un petit stickers rouge nous rappelle la présence de verre trempé.

Le Ponos MS4 est accompagné d’un manuel comprenant uniquement des instructions par dessin. Pas de texte ici. Il y a bien évidemment aussi un petit carton incluant de nombreux accessoires.

Ces accessoires sont en vrac dans une pochette plastique. Nous avons :

  • De nombreuses vis nécessaires à l’installation des composants et notamment un système particulier pour les disques durs,
  • 10 serre-câbles.
Total
452
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qualité / Finition
Prix
Design
Agencement interne
Flux d'air
Câble management
Capacité Watercooling
Note finale

Previous Post

Asus Chakram : une souris mortelle ?

Next Post
Lian-Li-Odyssey-X-001

Nouveaux boîtiers Odyssey X de Lian-Li : le mot d’ordre est “modularité”

Related Posts