Test du Fractal Torrent : le renouveau ?

Selon Google, le mot “torrent” signifie : “Cours d’eau à forte pente, à rives encaissées, à débit rapide et irrégulier”. Il évoque ainsi naturellement une notion de puissance et de mouvement. Il peut également suggérer un environnement naturel agréable typique des hautes montagnes.

C’est ainsi que Fractal a choisi de nommer son dernier boîtier : le Torrent. Après avoir décliné son excellent Meshify en de nombreuses versions pour plaire à tous, la société nous livre donc un nouveau boîtier moyen tour. Et pour celui-ci, Fractal sort de l’aspect sobre et classique pour une version moins conventionnelle avec un design un peu plus futuriste.

Proposé à 189,99 euros, le Torrent est résolument tourné vers l’airflow avec sa façade et sa face arrière très aérées. Il va en plus être livré avec de très grands ventilateurs de 180 mm en façade et trois autres ventilateurs de 140 mm. Il a également une paroi en verre trempé et fait partie des “grands” boîtiers moyen tour avec ses dimensions imposantes de 544 mm x 242 mm x 530 mm.

Embarquons sur notre radeau ! Allons voir si ce Torrent a la puissance évoquée par son nom, s’il est rafraichissant pour nos composants et vérifions s’il arrive à nous charmer autant qu’un paysage de montagne au petit matin.

Emballage et contenu

Le nom du boîtier apparaîtra sur chaque face de l’emballage. Il sera quelques fois accompagné du nom de la marque.
Pour ce côté, nous avons un dessin du Torrent de trois quarts. Nous avons également un texte donnant les principales caractéristiques du boîtier. Il y figure des renseignements sur le type de carte mère acceptée, le nombre de disques durs, les tailles maximales des GPU et des refroidisseurs de CPU, etc…
Tout en bas figurent des logos concernant le stockage et les précautions à prendre lors des manipulations.

De l’autre côté du carton, Fractal nous livre le dessin du Torrent en version éclatée. Chaque pièce a un numéro et renvoie à un petit descriptif. Pour les plus curieux, il est possible de voir que le boîtier a plusieurs ventilateurs, qu’il y a également des filtres et que la partie haute du boîtier est détachable.

Les petits côtés amènent peu d’informations. Nous retrouvons le logo de la marque, le nom du boîtier, les logos liés au transport et diverses étiquettes. Nous avons la version noire (Fractal prévoit aussi une version blanche, une grise et une RGB), avec présence de verre trempé “light tint”.

Déballage

Nous n’avons pas résisté à vous montrer l’ouverture du carton. Ça respire la qualité ! L’intérieur de l’emballage est agrémenté du logo de la marque et nous avons deux cartons contenant les accessoires du Torrent.

Le boîtier est enchâssé dans deux blocs de polystyrène pour éviter tout déplacement involontaire pendant le transport. Nous apercevons le guide de l’utilisateur. Le Torrent est en plus dans un sac plastique pour éviter les éventuelles rayures lors du déballage.
Nous apprenons que le carton le plus long des accessoires contient des supports de ventilateurs.

Voici le détail des accessoires :

Le petit carton va contenir :

  • De nombreuses vis nécessaires à l’installation des composants,
  • Un support de GPU,
  • Huit serre-câbles en plastique,
  • Un petit chiffon microfibre.

Le Fractal Torrent étant à la base équipé de deux ventilateurs de 180 mm, il va falloir utiliser deux supports de ventilateurs pour les changer pour des plus petits si besoin. Entièrement noirs, ils sont protégés dans le carton par du papier bulle.

Nous avons vécu les mêmes impressions lors du déballage de ce boîtier qu’avec le Fractal Meshify. Il se dégage une vraie sensation de qualité, tout est soigneusement emballé, protégé. L’impression du logo à l’intérieur du carton y contribue également.

Total
4
Shares
2 comments
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qualité / Finition
Design
Agencement interne
Flux d'air
Câble management
Capacité Watercooling
Note finale

Previous Post

Feuille de route des processeurs de bureau Intel Raptor Lake-S

Next Post

EK annonce son capteur de température : le EK-Loop Connect

Related Posts