Test du Phanteks Eclipse P500A DRGB : The best ?

C’est toujours avec beaucoup de curiosité et d’enthousiasme que nous suivons l’évolution des produits de chez Phanteks. Aujourd’hui nous allons réaliser le test du P500A DRGB, le nouveau-né dans la famille Eclipse.

Pour rappel la série Eclipse a vu le jour en 2016 avec l’introduction des P400 et 400S, ensuite la marque a renouvelé ces deux modèles en rajoutant quelques améliorations en 2017 et notamment un panneau de verre trempé mais le châssis est resté inchangé. Peu de temps après dans la même année, le P300 a vu le jour. Phanteks a continué à agrandir la famille Eclipse en introduisant le P350X en 2018.

En 2019, Phanteks a décidé de donner un nouveau souffle à sa gamme Eclipse et a choisi  »Airflow » comme mot d’ordre. Le changement a commencé doucement avec la naissance du P600S, un boitier hybride très réussi alliant silence et performance grâce à ses panneaux Mesh et un nouveau châssis plus grand qu’il a hérité de son cousin nommé Evolv X (Hors coté RGB). Après cette nouveauté, Phanteks a mené une campagne d’amélioration massive qui a touché tous les modèles existants dans la gamme. Le Phanteks Eclipse P400A a été donc annoncé lors du Computex 2019, nous avions présenté le boîtier sur Pause Hardware. L’adoption d’une façade en Mesh pour maximiser l’Airflow du boîtier était l’amélioration principale du grand frère du P400. Par la suite, cette vague a donné naissance au P300A (voir notre test ) qui a suivi le même chemin pour améliorer son précurseur le P300. Comme nous l’avons déjà dit, c’était le A qui faisait toute la différence ! D’ailleurs, le P350X n’a pas été oublié, et il a eu droit à un nouveau frère nommé P360X, qui lui aussi est venu dans un esprit d’amélioration de l’Airflow.

Revenons au présent ! Nous avons donc aujourd’hui entre les mains le Phanteks Eclipse P500A DRGB et nous avons hâte de le tester.

Côté prix, il faut compter 156 € pour la version DRGB et 126 € pour la version sans RGB (prix Amazon).

Quelles sont donc les nouvelles fonctionnalités apportées par ce nouveau boîtier ? On déballe, on décortique, on examine et on passe le P500A DRGB à la moulinette. C’est parti !

Emballage et contenu

Phanteks ne s’encombre pas de détails superflus sur les emballages de ses produits. Le carton n’indique que le nom du boîtier, la série (Eclipse) et la marque. Nous retrouvons les rayures noires en haut et en bas du carton qui rappellent les fentes présentes sur les façades (en haut et en bas) des boîtiers de la série Eclipse. Pas de couleur non plus, la typographie est noire et blanche. Nous apercevons sur le côté droit du carton une vue de face partielle du P500A, mais rien qui ne permette d’assouvir notre curiosité sur l’aspect de ce boîtier.

Retournons le carton !

Et là, nous avons une vue complète montrant un croquis du côté gauche du P500A D-RGB permettant d’avoir un avant-gout sur ce nouveau joujou. Sur ce côté du carton, il n’apparaît que le logo Phanteks et toujours les fentes noires observées sur l’autre côté.

Les côtés du carton ne fournissent pas beaucoup plus de renseignements. A gauche apparaissent à nouveau le logo Phanteks et l’adresse web la société. Des codes-barres, le lieu de conception et de fabrication sont notifiés. Enfin, les logos obligatoires à tout produit transporté sont apposés en bas du carton. A droite, nous retrouvons le dessin du devant du boîtier (le côté de la façade) ainsi que son nom. Nous apprenons, grâce au texte en bas du carton, que le P500A DRGB est un boîtier moyen tour. Les poignées de transport sont là pour nous aider à déplacer l’ensemble qui fait 10 kilos (le boîtier en lui-même pèse 8 kilos).

On découpe le scotch ! Allons voir de plus près ce que Phanteks nous a réservé pour cet Eclipse P500A DRGB !

Déballage

Et ce n’est pas à ce premier déballage qu’on apercevra enfin le boîtier… Phanteks l’a recouvert entièrement d’un sac en tissu noir. Il est en plus bien entouré de grands blocs en mousse noire pour le protéger pendant le transport.

Nous avons aussi la classique boîte d’accessoires sur laquelle figure le nom du boîtier. Au passage Phanteks nous remercie de les avoir choisis.
Cette boîte comprend deux cages amovibles pour disques durs 3,5/2,5 pouces et un manuel d’utilisation. Nous avons aussi une petite note rappelant qu’en cas de soucis il est possible de consulter le site de Phanteks (au niveau du support) et une boîte comprenant la visserie. Quelle riche idée d’avoir mis les vis dans une boîte compartimentée plutôt que dans des petits sachets. Enfin, nous avons dans un premier sachet six serre câbles et un support pour carte graphique. Dans le deuxième sachet, Phanteks fournit un support pour montage à la verticale du GPU.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *