Pourquoi la non-compatibilité des Intel B460 et H410 ?

Intel

En début de semaine, Intel a révélé que ses chipsets de cartes mères de milieu de gamme B460 et d’entrée de gamme H410 ne seront pas compatibles avec les processeurs “Rocket Lake-S” de 11e génération. Seuls ses Z490 et H470, donc les chipsets le plus haut de gamme, le seront. Nous avons une explication qui vient de Hardware Zone Israel. Ils ont échangé avec des sources au sein d’Intel. Il s’avère que certains lots de chipsets B460 et H410 sont d’anciennes générations de PCH. De plus, ils reposent sur une gravure en 22 nm. Alors que les Z490 et H470 reposent sur une nouvelle génération construite en 14 nm. Intel a déjà utilisé cette technique avec le B365 créer à partir de l’ancien H170.

Première raison, les chipsets sont limités à une ancienne version d’Intel ME (Management Engine). Deuxième raison, les PCH H460 et H410 n’ont pas la capacité de communiquer avec les processeurs “Rocket Lake-S” sur toute la bande passante secondaire. En effet, ils ne peuvent pas utiliser les signaux PMSYNC/PMDN. C’est un changement de conception qu’Intel a introduit avec les architectures “Tiger Lake” et “Rocket Lake”. La décision d’Intel de rebaptiser ses anciens PCH a pu être dictée par ses capacités de production en 14 nm.

HotHardware rapporte que certains fournisseurs de cartes mères, comme GIGABYTE, ont trouvé un moyen astucieux de contourner cette limitation. Ils ont créé des révisions “V2” de leurs cartes mères B460 et H410 existantes, et utilisent le chipset H470 en 14 nm.

Retrouvez l’actualité hardware ici

Total
2
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Post
Arctic-f12-silent-black-G00

Arctic lance des ventilateurs noirs dans sa famille F

Next Post

Test Raijintek Ophion, petit boîtier et grand potentiel ?

Related Posts