Cooper Lake, Intel lance un processeur Xeon à 56 coeurs !

Dans son dernier communiqué de presse, qui vient étonnamment un jour avant la sortie des puces de serveur de 7 nm de son concurrent, Intel a annoncé qu’il commercialiserait un processeur Xeon sous l’architecture Cooper Lake avec pas moins de 56 coeurs !

Les nouvelles puces seront accompagnées d’une toute nouvelle plateforme appelée Whitley.

Ces dernières permettront une meilleure prise en charge des Entrées / Sorties et la compatibilité sur leur future génération de processeurs Ice Lake Xeon basée sur une gravure en 10 nm.

Feuille de route des architectures intel

Les Xeon Cooper Lake-SP, allant jusqu’à 56 coeurs arriveront en 2020.

En effet, la prochaine génération de processeurs évolutifs de la famille Xeon, connue sous le nom de Cooper Lake (SP), seront gravés en 14 nm et pourront offrir jusqu’à 56 coeurs et 112 threads sur un seul socket!

Pour le moment les processeurs Cascade-Lake SP offrent 28 coeurs maximum sur un socket LGA, ils parvenaient tout de même à 56 coeurs, mais cette fois-ci sur un socket BGA avec un TDP de pas moins de 400W !

En 2020 Intel veut que ça plateforme serveurs puisse doubler le nombre de coeurs et de threads sur son socket LGA 4189.

«Nous sommes excités par les premiers déploiements de la série Intel Xeon Platinum 9200 que nous avons introduits dans le cadre de notre série de processeurs évolutifs Intel Xeon de 2e génération. L’intégration d’un processeur 56 cœurs dans notre gamme principale de processeurs Intel Xeon évolutifs de la prochaine génération renforcera encore notre capacité à répondre aux besoins des clients pour les plus hauts niveaux de performance en matière d’intelligence artificielle, d’informatique de haute performance et d’infrastructure à haute densité. ”

-Lisa Spelman, vice-présidente et directrice générale du marketing du centre de données Intel Corporation.

Outre le nombre de cœurs plus élevés, cette nouvelle gamme offrirait une bande passante mémoire supérieure, tout en prenant en charge blfloat 16 à travers le DL Boost d’Intel.

La plateforme Whitley, qui s’articulera autour du socket LGA 4189, offrira également une prise en charge des processeurs Intel Ice Lake-SP avec une gravure de 10 nm.

Par ailleurs, Ice Lake-SP sera également lancé en 2020, juste un peu après l’introduction de Cooper Lake-SP. La plateforme Whitley offrirait une prise en charge de la mémoire DDR4 à 8 canaux, PCIe Gen 3.0.

Intel 10 nm+ Ice Lake-SP avec jusqu’à 26 cœurs, PCIe Gen 4 et DDR4 à 8 canaux au deuxième trimestre 2020.

Feuille de route des architectures intel dont Cooper Lake

Les processeurs Intel Ice Lake-SP seront disponibles vers le deuxième trimestre de 2020 et comporteront une gravure 10 nm.

Ils auront jusqu’à 26 cœurs et supporteront une mémoire DDR4 à 8 canaux. Le point culminant des processeurs Ice Lake-SP sera le support du PCIe Gen 4 qui arrivera cette année aux processeurs EPYC d’AMD au troisième trimestre 2019.

Ces processeurs Ice Lake-SP seraient basés sur la toute nouvelle architecture de base de Sunny Cove, qui devrait apporter doubler l’IPC et donc augmenter l’efficacité globale.

Une chose à noter est que le 10 nm d’Intel pour 2020 est une gravure améliorée du 10 nm qui sera lancé cette année. C’est marqué 10 nm+ et c’est précisément ce que la gamme Ice Lake-SP Xeon utilisera.

La famille Intel Xeon SP

Tableau récapitulatif des specs des architectures dont Cooper Lake et Ice Lake

Alors que cette annonce garantit aux clients potentiels d’Intel qu’ils auront quelque chose de nouveau d’ici 2020, AMD publiera demain ses processeurs EPYC 7 nm qui offriront un nombre de coeurs / threads beaucoup plus élevés, une meilleure efficacité et une augmentation considérable de l’IPC avec leur processeurs basés sur l’architecture Zen 2.

Déjà qualifié de formidable concurrent par Intel en raison de ses récents gains dans les domaines des serveurs et des ordinateurs de bureau, la part de marché des serveurs d’AMD ne cesse de grimper.

Il sera intéressant de voir comment les gammes Intel 14nm et 10nm vont concurrencer les puces de serveur EPYC en 2020 lorsque AMD annoncera leur génération de processeurs de serveur en 7nm+ «Milan».

Conclusion

La concurrence s’annonce rude entre Intel et AMD, dans un premier temps du côté des processeurs mainstream où AMD est revenu en force avec Zen 2 ; maintenant c’est au tour des processeurs serveurs de venir faire leur entrée et les deux constructeurs ont décidé de frapper fort !

Source : Intel

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *