Un PCB double face et deux puces pour les futurs GPU de Nvidia ?

La chaîne Youtube de Coreteks a présenté hier une vidéo en lien avec les futurs GPU de Nvidia. D’après cette vidéo, la société prévoit d’introduire une nouvelle idée révolutionnaire avec son GPU RTX 3090 (et sa famille). En effet, Nvidia utiliserait un coprocesseur annexe et un PCB double face. Attention, ceci reste pour le moment à l’état de rumeur, rien n’a officiellement été confirmé, mais les informations diffusées par Coreteks se sont avérées fiables par le passé.

Dans la vidéo, Coreteks passe en revue le nouveau design unique de la série RTX 3000. Nous avions vu qu’Igor’s Lab a déjà confirmé que le dissipateur thermique faisait partie du DVT ou Design Validation Test. Cependant, même si NVIDIA modifie légèrement la conception, cela reste une petite preuve que quelque chose de différent se passe cette fois-ci dans l’agencement des futurs GPU.

Ce même futur dissipateur thermique présente un ventilateur en bas et un ventilateur en haut. Il permettrait de faciliter la circulation de l’air sur deux puces, pas une. Coreteks suppose qu’il y aurait donc un coprocesseur annexe qui aidera à la capacité de RayTracing des cartes. Les cœurs RTX de la série RTX 2000 sont intégrés à la puce. La source postule que cette fois-ci, ils seront implémentés dans un coprocesseur séparé de l’autre côté du PCB.

L’idée n’est pas récente. NVIDIA a déjà breveté des coprocesseurs annexes pour aider au raytracing en 2018. Ces deux années ont probablement permis à Nvidia d’obtenir un procédé stable pour l’implémenter dans la série Ampere de GPU. Il semble que NVIDIA cherche à combiner un coprocesseur avec le GPU ASIC standard depuis un certain temps maintenant. La séparation des deux puces permettrait d’obtenir les avantages du RayTracing même sur les GPU “bas de gamme”.

Cela leur permettrait également d’expédier les coprocesseurs sous forme de cartes autonomes (Coreteks le mentionne également). Si cette rumeur s’avère vraie, nous pourrions obtenir des cartes Raytracing. Elles pourraient permettre de bonnes performances de RayTracing associées à un GPU non-RayTracing (probablement uniquement celles de NVIDIA). Il s’agit probablement d’un modèle réalisable et quelque chose qui améliorerait considérablement l’adoption du RayTracing par les entreprises.

Retrouvez l’actualité hardware ici

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire