[Test] Arctic Liquid Freezer III 360 A-RGB : Analyse Détaillée & Benchmarks avec un i9 14900K

Arctic Liquid Freezer III 360 A-RGB Review

Note globale (Détails à la dernière page) - 8.7

8.7

Nous avons testé le nouveau Arctic Liquid Freezer III 360 ARGB, successeur du Freezer II, promettant une meilleure performance de refroidissement pour les configurations avancées. Lancé en 2024, ce modèle allie efficacité thermique, silence et prix attractif, avec une pompe améliorée, un ventilateur VRM agrandi, et un radiateur de 38mm. Il intègre trois ventilateurs P12 PWM A-RGB pour une dissipation thermique optimale et un éclairage A-RGB. Nos tests évalueront performance, sonorité, installation et compatibilité. Cet article se concentre sur le modèle 360 ARGB acheté sur Amazon à 88 €, à côté d'un test du Liquid Freezer III 420 Black. Ces deux modèles visent à élever les standards de refroidissement avec leurs innovations.

User Rating: 3.06 ( 15 votes)

Nous avons eu la chance de recevoir le tout nouveau watercooling Arctic Liquid Freezer III 360 ARGB pour le tester en profondeur. Ce système de refroidissement liquide tout-en-un dernier cri vient succéder au populaire Freezer II et promet des performances de refroidissement accrues pour les configurations hautes performances.

En effet, le Liquid Freezer III d’Arctic lancé cette année 2024, s’impose comme l’héritier légitime du célèbre Liquid Freezer II, fusionnant avec brio des performances thermiques de premier ordre, une discrétion exemplaire et un prix accessible.

Le Liquid Freezer III 360 ARGB bénéficie, comme tous les autres modèles de cette nouvelle série, d’une conception améliorée de la pompe avec une plaque froide en cuivre, un ventilateur VRM agrandi et conserve un radiateur aluminium épais de 38mm, assurant une gestion thermique optimisée. Équipé de trois ventilateurs P12 PWM A-RGB, il vise l’excellence en dissipation de chaleur tout en améliorant l’esthétique du PC en proposant un éclairage A-RGB sur le bloc pompe et sur les 3 moulins de 120mm.

Nous allons procéder à des tests poussés pour mesurer les progrès d’Arctic, de la performance de refroidissement au niveau sonore, en passant par la facilité d’installation et la compatibilité. Chaque aspect sera scrupuleusement analysé pour vérifier si le Liquid Freezer III tient ses promesses.

Dans cet article, notre test se penchera donc sur le modèle 360 ARGB (commandé sur Amazon Fr à 88 €), mais nous avons aussi un autre article test qui traite le Liquid Freezer III 420 Black, le modèle imposant de la série, que Arctic nous a fourni. Deux versions puissantes qui cherchent à redéfinir les standards grâce à leurs avancées techniques et esthétiques. Nous renouvelons ainsi notre expérience, ayant précédemment testé les modèles Freezer II 360 & 420.

Préparez-vous à une analyse détaillée qui déterminera si le Liquid Freezer III 360 ARGB est véritablement en mesure de transformer les normes de refroidissement pour les prochaines années.


Arctic Liquid Freezer III 360 ARGB : Emballage et Contenu

L’emballage de l’Arctic Liquid Freezer III 360 ARGB se révèle compact et astucieux, capable de surprendre ceux qui s’attendraient à un système de refroidissement de moindre taille. À première vue, on pourrait croire à un modèle 240 mm, mais non, il s’agit bien du modèle 360 mm.

De couleur noire épurée avec des touches de couleur ARGB et des illustrations techniques blanches, la boîte dégage une impression de qualité et de simplicité.

À l’avant, le logo d’Arctic est bien visible, affirmant la marque du produit. Le nom du modèle « Liquid Freezer III 360 A-RGB Black » est affiché clairement, soulignant les principales caractéristiques, comme la présence de la pâte thermique MX-6 incluse et la garantie limitée de 6 ans, témoignant de la confiance du fabricant dans la durabilité de son produit.

Le verso offre un résumé des spécifications générales et techniques en un coup d’œil, permettant aux acheteurs de comprendre rapidement les capacités et la compatibilité du système de refroidissement. Il mentionne la compatibilité avec différents sockets de CPU. La boîte indique également la présence des ventilateurs PWM ARGB, une plaque froide en cuivre micro-ailée, et le poids total du système qui est de 1870 g.

À l’intérieur de la boîte, le radiateur et ses tuyaux sont protégés dans un plastique, évitant les éraflures et la poussière. La pompe et le top sont calés dans une coque de protection rigide qui épouse leurs formes, pour une sécurité accrue pendant le transport.

Le bundle est organisé dans deux petites boîtes en carton et les ventilateurs sont déjà montés. Voici le contenu détaillé de l’Arctic Liquid Freezer III 360 A-RGB :

  • Pâte thermique MX-6 (0.8 g)
  • Câble PWM pour commande individuelle des ventilateurs
  • Câble PWM All-in-One
  • 12 rondelles plates en métal
  • 12 vis pour le montage des ventilateurs
  • Cadre de contact pour processeur (CPU Contact Frame) pour Intel LGA 1700
  • Tournevis T20
  • 4 vis à épaulement
  • 4 vis pour le montage sur socket AMD
  • 4 entretoises pour le socket AMD
  • Set de modules de montage

Arctic Liquid Freezer III 360 ARGB : Les Détails

Radiateur 

Les dimensions du radiateur du modèle Liquid Freezer III 360 sont de 398 mm en longueur, 120 mm en largeur et 38 mm en hauteur. Il se démarque dans l’univers des systèmes de refroidissement liquide, suivant les traces de son prédécesseur, le modèle II, grâce à un radiateur qui respire la qualité.

Le radiateur du Arctic Liquid Freezer III se présente comme une alternative de taille plus conséquente, mais de façon bénéfique : avec un radiateur de 38 mm d’épaisseur contre les 27 mm habituels, il propose une surface d’échange thermique supérieure, bien qu’il nécessite une vérification de l’espace disponible dans le boîtier, car l’épaisseur totale atteint 63 mm avec les ventilateurs installés.

Sa robustesse et sa forme cubique, rehaussées par une finition mate et délicatement granuleuse, procurent une sensation tactile des plus agréables. Sans être éblouissant, le logo Arctic s’affiche avec fierté sur les côtés, ajoutant une touche d’élégance discrète.

Les particularités ne s’arrêtent pas à ses dimensions ; le radiateur en aluminium arbore une densité d’ailettes plus faible de 15 FPI, comparé au 19 FPI habituel, facilitant ainsi le passage de l’air malgré une épaisseur accrue, sans nécessiter des ventilateurs à haute pression statique comme ceux du Lian Li Galahad II Trinity Performance 360 et ses impressionnants 7 mmH2O que nous avons testé récemment.



Les détails de conception s’étendent également aux raccords, dotés d’embouts au design épuré qui allient distinction et discrétion. Les indentations captent subtilement la lumière, transformant un élément fonctionnel en un atout esthétique.

Bloc CPU / Pompe / Ventilateur VRM

Quant à la pompe et la plaque froide en cuivre, elles offrent des innovations notables par rapport aux standards. La pompe est conçue pour intégrer un ventilateur VRM plus grand, améliorant le refroidissement des composants adjacents au socket.

Son design unique renferme des innovations spécifiques à Arctic, avec une base en forme de L assortie d’un PCB identique et des connecteurs de type  »Pogo » alimentant le ventilateur VRM ainsi que l’éclairage RGB pour les modèles équipés.

Le module de ventilation VRM A-RGB, dont le design rappelle une élégante tasse de café orientale et qui fait office de couvercle, s’attache sans effort grâce à des aimants s’ajustant parfaitement aux barres chromées de part et d’autre de la base.

Notre Arctic Liquid Freezer III 360 ARGB est équipé d’un connecteur 3 pins 5V, destiné à alimenter les LEDs du bloc pompe et à synchroniser l’unité avec la carte mère. Les câbles supplémentaires sont discrètement dissimulés sous les gaines des tubes. La version A-RGB est dotée d’une hélice aux pales semi-transparentes et blanches, une caractéristique purement esthétique. Quant au ventilateur VRM, il est discrètement intégré à l’intérieur.

Ces derniers, mesurant 450 mm de longueur, affichent un diamètre extérieur de 12,4 mm et un diamètre intérieur de 6,0 mm, assurant ainsi une circulation optimale du fluide. Les raccords pivotants sur la pompe simplifient le placement des tubes, assurant une installation aisée et fluide de l’ensemble. Les embouts sont identiques à ceux du radiateur, évoqués plus haut.

La plaque froide en cuivre, plus compacte que la moyenne avec ses dimensions de 40 x 44 mm, se distingue nettement des dimensions plus larges comme celles du Lian Li Galahad II Trinity Performance 360, qui mesure environ 56 x 56 mm.

La pompe fonctionne à une vitesse variable de 800 à 2800 tours par minute, contrôlée par PWM (modulation de largeur d’impulsion). Elle consomme un courant de 0,35 A et fonctionne sous une tension de 12 V DC.

La finition de cette base, légèrement convexe et exempte de marques d’usinage, souligne le souci du détail d’Arctic et sa quête de qualité premium. Elle est donc en cuivre et équipée d’ailettes micro-découpées pour une efficacité maximale.

Ventilateurs P12 PWM A-RGB.

Le système de refroidissement Arctic Liquid Freezer III 360 ARGB se dote de trois ventilateurs P12 PWM A-RGB de 120mm, chacun conçu pour offrir une performance de refroidissement optimale.

Les P12 PWM A-RGB sont des ventilateurs à roulements dynamiques fluides avec une plage de vitesse ajustable de 200 à 2000 RPM via PWM.

Les trois ventilateurs sont interconnectés via une méthode de chaînage en série favorisant une gestion des câbles remarquablement soignée. Ce système réduit considérablement l’encombrement des câbles, contribuant à une esthétique épurée de l’installation.

L’avantage de cette conception réside dans sa simplicité de connexion à la carte mère, ne nécessitant que deux câbles : un pour le connecteur ARGB dédié à l’éclairage LED, et un autre pour la tête PWM à 4 broches qui contrôle simultanément les trois ventilateurs du radiateur, la pompe, et le ventilateur VRM. Les câbles pour le contrôle des ventilateurs et de l’éclairage LED sont dissimulés dans les gaines des tubes de refroidissement liquide.

arctic p12 pwm a rgb

Les ventilateurs P12 PWM A-RGB, avec leur débit d’air de 48.82 CFM (82.91 m³/h) et une pression statique de 1.85 mmH2O, fonctionnent sous un courant de 0.11A avec une tension de 12VDC. En matière d’éclairage, chaque ventilateur est équipé de 12 LEDs A-RGB, opérant sous un courant de 0.40A et une tension de 5VDC.

Installation du Liquid Freezer III 360

Socket Intel LGA1700

Pour le socket Intel, qui est notre cas, Arctic a choisi une méthode peu conventionnelle et à notre avis peu judicieuse pour l’installation de son produit sur les sockets Intel, en introduisant un cadre de contact qui se substitue au système de fixation standard d’Intel.

Malgré son efficacité potentielle, ce dispositif peut constituer un risque accru pour les assembleurs novices et affecter la garantie de la carte mère, étant donné la délicatesse de son installation. En particulier, le retrait du système de rétention original s’avère périlleux, d’autant plus que les broches du socket sont déjà sensibles. Rendez vous sur la page dédiée sur le site Arctic pour une installation avec un guide interactif. Choisissez votre socket et ensuite suivez les étapes.

PS : Il est vivement recommandé de sortir la carte mère du boîtier pour installer plus aisément le cadre de contact.

La nouvelle gamme offre deux modalités de régulation PWM pour les ventilateurs : un contrôle unifié, qui synchronise tous les composants via un unique câble, et une régulation distincte, autorisant un ajustement indépendant de la pompe, des ventilateurs du radiateur, et des ventilateurs VRM.

Arctic recommande de connecter le câble en tandem avec l’installation de la pompe pour faciliter le branchement. Nous avons choisi l’option de gestion séparée, qui requiert trois ports PWM disponibles sur la carte mère, permettant ainsi un contrôle distinct des ventilateurs P12, de la pompe, et du ventilateur VRM. Une fois le frame en place et le câble connecté nous pouvons monter le bloc après avoir étalé la pâte thermique. Il n’y a plus qu’à fixer le top et lancer le PC.

Avec notre carte mère Z790 APEX Encore, nous avons frôlé l’incompatibilité de justesse, à seulement 2 mm. Le dissipateur thermique VRM/SSD situé en bas du processeur, proche du socket, présente une hauteur conséquente qui a presque empêché l’installation du bloc pompe, notamment au niveau des sorties des tuyaux.

Cependant, ce problème ne devrait pas se présenter avec d’autres cartes mères. Arctic a d’ailleurs mis à disposition sur son site une liste des cartes mères compatibles, que nous vous conseillons de consulter avant tout achat.

Socket AMD AM5 / AM4

Selon les retours, l’installation sur les sockets AMD s’effectue généralement sans difficulté, cependant, le placement de la plaque froide vis-à-vis du hotspot peut paraître atypique, puisqu’elle n’englobe pas totalement la zone supérieure de l’IHS, suscitant ainsi des interrogations chez certains utilisateurs.

Rendu final avec le rétroéclairage ARGB

Et voici le look final de notre Liquid Freezer III 360 avec le ARGB en action.

PS : Les tuyaux peuvent présenter une apparence « ondulée » selon la manière dont ils sont installés.


Protocole de test 2024

En 2024, une évolution du protocole est mise en œuvre, adoptant une approche innovante pour accroître le réalisme des tests et couvrir une gamme plus étendue de scénarios. (Cliquer pour lire la suite)

Présentation et explications

Notre nouveau protocole de test de refroidissement consiste à tester chaque refroidisseur à plusieurs niveaux de TDP sur une plateforme Intel LGA 1700 équipée d’un Core i9-14900K que nous avons testé ici.  Nous allons probablement intégrer une plateforme AMD AM5, car les deux fabricants ont deux concepts différents.

Pour la mesure de consommation, nous faisons confiance au logiciel Intel XTU et AIDA64 qui sont arrivés à un point de fiabilité avancé notamment avec les processeurs modernes.

Il n’y aura plus tests de performance du refroidisseur à fréquence de base et en mode overclocking. Nous allons plutôt fixer des paliers TDP que nous avons fiabilisés par les tests en mettant tous les paramètres en manuel afin de s’assurer du même résultat à chaque fois.

Cela permet au processeur de fonctionner à un niveau de puissance contrôlé et nous permet d’effectuer des tests de performance qui montrent non seulement comment un refroidisseur devrait se comporter sur des processeurs d’entrée ou de milieu de gamme, mais aussi comment ces refroidisseurs se comporteront dans différentes charges de travail. Ces données peuvent être mises en corrélation avec des revues de processeurs, qui indiquent la consommation d’énergie par charge et la consommation moyenne dans différents tests, y compris les jeux, ce qui permet aux utilisateurs de mieux comprendre le niveau de refroidissement dont leur système a besoin.

Cette nouvelle méthode de test, conçue pour bénéficier à tous les utilisateurs, permet une évaluation plus pratique des refroidisseurs. L’utilisation d’un refroidisseur tour de 150 W lors d’un test d’overclocking peut entraîner des défaillances en raison de la chaleur excessive générée par le CPU overclocké, et peut être rejetée par beaucoup comme choix pour leur configuration. Cependant, ce scénario ne fournit pas une évaluation précise des performances globales du refroidisseur, car celui-ci n’a jamais été conçu pour gérer des charges thermiques aussi élevées. Par conséquent, l’évaluation des refroidisseurs à différents niveaux de TDP permet de mieux comprendre leur potentiel et bien les positionner dans des catégories précises.

Plus important encore, cette approche permet aux utilisateurs de sélectionner des refroidisseurs qui répondent exactement à leurs besoins, en évitant de choisir inutilement des solutions surdimensionnées. Par exemple, si l’utilisateur utilise son i9-14900K uniquement pour jouer, il peut partir sur un système de refroidissement moins imposant que s’il l’utilisait pour faire du montage vidéo ou une autre utilisation intensive.

Profils de Consommation :

Des profils de consommation seront établis par palier de 50W, allant de 50W à 300W.

Ces profils prédéfinis sont réglés via Intel XTU et testés sous une charge FPU (Floating Point Unit) en utilisant Aida64. Cela nous permet de simuler des scénarios d’utilisation intensifs et de mesurer la performance du refroidissement sous différentes charges.

 Mesure du TDP Maximal :

La température maximale (Tjmax) des processeurs Intel, établie à 100 degrés (95° C pour AMD), constitue notre référence pour évaluer la capacité de dissipation thermique (TDP) du refroidisseur à l’étude. Grâce à Intel XTU et Aida64, nous mesurons la consommation maximale du processeur avant qu’il ne subisse du thermal throttling.

Cette méthode permet non seulement de vérifier le TDP maximal par rapport aux spécifications du fabricant, mais aussi de classifier le refroidisseur. Par exemple, si le Thermal throttling survient à 200w, il devient évident qu’un test à 250w serait superflu.

Tests de Température:

Les tests de température à vide consistent à laisser les systèmes inactifs pendant un certain temps et à prendre la température moyenne. Ensuite, nous effectuons des tests à une puissance cible spécifique, par intervalles de 50 watts, en commençant par 50 W, puis 100 W, 150 W, 200 W, 250 W, et 300. Nous utilisons le test de stress AIDA64 FPU, qui génère une charge cohérente et reproductible sur le processeur qui s’étend aux niveaux de puissance les plus élevés. Une fois que la température cesse d’augmenter et se stabilise, la température moyenne est enregistrée. Ce test est effectué trois fois pour garantir des résultats cohérents.

Le test de stress AIDA64 FPU est utilisé pour appliquer une charge aux processeurs, la cohérence globale de la charge de travail la rendant parfaite pour la comparaison à chacun des TDP cibles désignés. Une fois que la température s’est stabilisée et qu’elle n’augmente plus, elle est réinitialisée et le test se poursuit pendant 2 minutes, enregistrant la température moyenne pendant ce laps de temps. Ces tests sont effectués trois fois pour vérifier s’il y a des problèmes.

Pour les relevés de température sur la plateforme Z790 d’Intel, nous utilisons AIDA64 et nous relevons la sonde CPU Package lors de chaque test.

Ce test soumet le processeur à de très fortes contraintes. Tant sur le plan de la charge que sur le plan thermique. Il s’agit d’un test unique, dans le sens où peu d’autres tests de stress ou d’applications sont capables de pousser votre processeur aussi loin. Le Stress FPU utilise les instructions AVX, AVX2 et FMA ce qui donne un haut niveau de stress.

Quant à la température ambiante, elle est réglée à 22 °C (+-1) et est activement contrôlée par le BOSCH – Professional GIS 1000 C à plusieurs reprises.

Tests Acoustiques et de Vitesse des Ventilateurs :

Lorsque nous testons les refroidisseurs de processeur, le reste de notre système est complètement passif. Aucun ventilateur autre que ceux du refroidisseur de CPU ne fonctionne. Cela inclut également la carte graphique et le bloc d’alimentation. Ceci est possible grâce à l’utilisation d’une alimentation semi-passive et du mode no-fan de notre carte graphique. Ainsi, nous relevons uniquement les nuisances sonores du refroidisseur du processeur.

Les niveaux de bruit des refroidisseurs présentés ont été mesurés à 20 cm. Nous avons également élargi les tests de bruit pour inclure des réglages PWM de 25%, 50%, 75% et 100%. Nous utilisons toujours notre sonomètre Testo 815 calibré.

Nuisances sonores normalisées

Dans le nouveau protocole, nous continuons à faire un relevé avec des nuisances sonores normalisées. C’est-à-dire que nous allons tester tous les refroidisseurs à un niveau sonore fixé à 45 dBA. À ce niveau de bruit, à savoir 45 dB(A) à 20 cm, un refroidisseur peut être considéré comme discret ou silencieux pour la majorité des utilisateurs.

Quand nous testons les réglages PWM de 25 %, 50 %, 75 % et 100 %, nous enregistrons également la vitesse du ventilateur du refroidisseur. Le but est de donner un point de référence direct à partir duquel les mesures de dBA ont été obtenues.

Nota : Sachez que le test de stress FPU (Unité de Calcul Flottant) d’AIDA64 est conçu pour pousser le processeur dans ses derniers retranchements en exécutant en boucle des calculs flottants intensifs sur tous les cœurs. Il s’agit généralement d’un des cas de charge les plus extrêmes en termes de génération de chaleur. Le test FPU d’AIDA64 représentera probablement le pire cas en termes de températures atteintes.

La plupart des charges réelles, même les plus exigeantes comme le rendu 3D, l’encodage vidéo ou les calculs scientifiques intensifs, ne sollicitent pas tous les cœurs à 100% en calculs flottants en permanence sur de longues périodes.

Donc dans la grande majorité des cas, si le refroidissement est suffisant pour le test FPU d’AIDA64, il le sera aussi pour la plupart des charges réelles extrêmes.


Résultats test Liquid Freezer III 360

Pendant nos tests, la pompe fonctionne à plein régime, soit 100 %. Sa vitesse de rotation atteint alors les 4200 tours par minute en lecture (readout), mais sa vitesse réelle est de 2800 RPM.

Performances thermiques à vitesse Maximale

Les tests approfondis réalisés avec le refroidisseur liquide Liquid Freezer III 360 A-RGB couplé au processeur haut de gamme Intel i9-14900K ont permis d’évaluer de manière précise ses capacités thermiques et son niveau sonore sous différentes charges.

En régime de fonctionnement léger à modéré (50W à 150W), ce système de refroidissement a démontré des performances exceptionnelles, maintenant des températures extrêmement basses comprises entre 34°C et 53°C. Ces niveaux sont idéaux pour des tâches courantes comme la navigation web, le traitement de texte ou même des jeux et applications professionnelles.

Lorsque la charge augmente jusqu’à 200W, niveau représentatif de charges de travail plus intensives, la température reste tout à fait maitrisée à 67°C. À 250W, on atteint 82°C, une valeur plus élevée mais toujours dans la plage de températures recommandées.

C’est au-delà de 300W que le système commence à montrer ses limites avec 95°C relevés. La barre critique des 100°C est finalement franchie aux alentours de 330W, entrainant un bridage thermique (thermal throttling) afin de protéger le processeur.

Performances Liquid Freezer III 360 AMD :

Pause Hardware n’a pas réalisé de tests sur l’Arctic Liquid Freezer III 360 ARGB avec une plateforme AMD, cependant, des sources fiables telles que Techpowerup et Kitguru s’accordent à dire qu’il excelle en tant que solution de choix pour les détenteurs de plateformes AMD AM5.

Performances thermiques nuisances sonores normalisées à 45 dB(A)

Selon nos mesures, le niveau de bruit normalisé à 45 dB(A) a été enregistré à la vitesse maximale des ventilateurs. Par conséquent, les résultats correspondent à ceux illustrés dans le graphique présenté précédemment.

Vitesse des ventilateurs & Nuisances sonores

Le Liquid Freezer III 360 A-RGB offre une excellente plage de performances en termes de refroidissement et de niveaux sonores ajustables. Même à 25% de sa vitesse maximale, avec ses ventilateurs tournant à seulement 580 RPM, il maintient un niveau de bruit très bas de 35 dB(A), comparable au calme ambiant d’une bibliothèque. Un silence quasi total n’est malheureusement pas atteignable en raison du ventilateur VRM, qui empêche le niveau sonore de descendre en dessous de 40 dB(A), même à 100%.

Lorsqu’on augmente à 50% de la vitesse (1108 RPM), le niveau passe à 40 dB(A). Bien que légèrement plus audible, ce niveau reste tout à fait confortable pour une utilisation quotidienne sans perturber un environnement de travail typique.

À 75% (1525 RPM), le Freezer III 360 A-RGB conserve encore un niveau sonore modéré de 42 dB(A), témoignant de ses performances acoustiques décentes même à des régimes plus élevés.

C’est seulement lorsque les ventilateurs atteignent 100% de leur capacité, soit 1890 RPM, que le niveau culmine à 46 dB(A). S’il s’agit du niveau le plus élevé, il demeure acceptable pour de nombreux utilisateurs, bien que potentiellement audible dans un espace calme comme un bureau résidentiel.

NB : Nous n’avons pas observé le « Arctic Humming », un phénomène rapporté par certaines sources comme apparaissant dans une plage spécifique de PWM (77-81 %), potentiellement désagréable pour certains utilisateurs.


Conclusion

review liquid freezer iii 360 argb
[Test] Arctic Liquid Freezer III 360 A-RGB : Analyse Détaillée & Benchmarks avec un i9 14900K
Conclusion

Avec le Liquid Freezer III 360 A-RGB, Arctic réaffirme son expertise dans la conception de solutions de refroidissement liquide performantes à un prix abordable. Cette nouvelle génération s'impose comme un digne héritier du Freezer II, en repoussa les limites sur plusieurs aspects clés.

En termes de performances thermiques, le Freezer III 360 donne satisfaction, offrant des températures assez basses même sous des charges élevées allant jusqu'à 250W ce qui est amplement suffisant pour maintenir au frais un i9 14900K. La barre des 100°C n'est franchie qu'au-delà des 330W, dénotant une excellente marge avant d'atteindre les limites critiques. Un must pour les configurations hautes performances.

Au niveau acoustique, ce refroidisseur se distingue par sa capacité à offrir une gamme variée de niveaux sonores modulables. En fonctionnant à 25% de sa capacité, il maintient un murmure presque imperceptible à 35 dB(A). Même à sa capacité maximale, il ne franchit pas le seuil de 45 dB(A), restant ainsi dans une fourchette de discrétion appréciable pour la plupart des utilisateurs et préservant un cadre de travail ou de loisirs paisible. Cela représente un atout majeur pour ceux qui privilégient une ambiance sereine.

La qualité de fabrication se révèle également exemplaire, avec des matériaux nobles comme le cuivre pour la plaque de refroidissement et un radiateur en aluminium massif. L'intégration réussie de l'éclairage RGB renforce l'esthétique soignée.

Le frame contact pour LGA1700 d'Intel est une très bonne idée....cependant, il y a un "mais" ! Le choix d'Arctic d'adopter un cadre de contact exclusif pour l'installation sur le socket LGA1700 d'Intel suscite des doutes. Cette approche, peu orthodoxe et potentiellement risquée, est d'autant plus préoccupante que Arctic recommande de réaliser cette manipulation délicate avec la carte mère toujours montée dans le boîtier. Limitée au LGA1700, cette stratégie exclut d'emblée la compatibilité avec d'autres sockets Intel, largement répandus auprès des consommateurs.

Cette restriction pourrait dissuader de futurs acheteurs, surtout ceux moins versés dans le montage de PC. Arctic se doit de revisiter cette question pour offrir une méthode plus traditionnelle et élargir la compatibilité de son produit.

Globalement, l'Arctic Liquid Freezer III 360 A-RGB se présente comme un choix solide que nous recommandons vivement. Alliant performances, polyvalence, et accessibilité, il se distingue comme une solution de refroidissement de premier choix pour les configurations puissantes, offrant à la fois une esthétique soignée et un fonctionnement discret. Avec un prix de base de 118 €, bénéficiant d'une promotion jusqu'au 20 mai 2024 (88 €), il s'affirme comme une option intéressante à envisager pour l'année 2024 et probablement au-delà.

Qualité / Finition
8
Performances de refroidissement
8.5
Nuisances sonores
9
Rapport Performance / Silence (45 dbA)
9.5
Prix (sans remise)
8.5
Note des lecteurs14 Notes
7.6
Points forts
Bonne performance de refroidissement
Nuisances sonores parfaitement maitrisées
Prix compétitif
Radiateur 38 mm
Refroidissement VRM/RAM intégré
Garantie exceptionnelle de six ans
Deux options de contrôle PWM
Aucun logiciel requis
Points faibles
Flexibilité des tuyaux
Aspect ''plastique'' dû au Module VRM
Contact Frame obligatoire pour Intel
Uniquement compatible avec Intel LGA1700
8.7

ph award recom

Wael.K

Ravi de vous accueillir sur ma page dédiée aux articles ! Je suis Wael El Kadri, et je suis un ingénieur civil de profession. Mais ma véritable passion est le matériel informatique. J'en suis passionné depuis l'âge de 12 ans, et j'aime apprendre et découvrir de nouvelles choses. En 2016, j'ai créé ma page personnelle sur les réseaux sociaux, baptisée Pause Hardware. C'est là que je partage mes créations en modding, mais aussi divers sujets liés au matériel informatique en général. J'ai également crée le site web, pausehardware.com, en 2019 où je publie des articles plus approfondis sur le matériel à travers des tests et revues et articles de news. J'ai eu l'opportunité de participer en tant qu'exposant à plusieurs événements liés aux jeux vidéo, aux côtés de grandes marques, notamment lors de la Paris Game Week en 2018 et 2019. Je reste constamment en quête de nouvelles manières de partager mes connaissances et ma passion pour le matériel informatique avec d'autres passionnés. Voici quelques publications médiatiques qui ont mis en lumière mon travail : Deux articles dans le magazine Extreme PC, parus dans ses  numéros 1 et 21 : Extreme PC Magazine Issue 21 (adobe.com) Également, un article sur Forbes intitulé "Dix Modèles de PC Incroyables en 2021" sur forbes.com : Ten Incredible PC Mods Of 2021 (forbes.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qualité / Finition
Performances de refroidissement
Nuisances sonores
Rapport Performance / Silence (45 dbA)
Prix (sans remise)
Note finale

Bouton retour en haut de la page