Test Antec Neo ECO GOLD ZEN 700W : Fiable et abordable ?

Neo ECO GOLD ZEN 700W : Analyse approfondie

Dans cette partie de l’article, nous allons donc décortiquer la Neo 700 afin de voir ce qu’elle cache sous le capot.

On commence par le ventilateur qu’Antec a mis en avant. En effet, pour bien tenir la bête au frais, Antec a opté pour un ventilateur costaud et silencieux à la fois, il s’agit d’un Poweryear (OEM) PY1225M12S en 120 mm avec un système de roulement à billes, connu pour son silence à haute vitesse. Le moulin fonctionne dans une plage comprise entre 5 et 12 V avec une vitesse maxi de 2000 tr/min pour 31 DB maxi.

Pour rappel, la série Neo ECO GOLD ZEN opte pour un design DC-to-DC, c’est-à-dire qu’elle ne génère à la base qu’une tension de +12V, le +5V et le +3.3V étant généré à partir de cette tension. Dans le cas d’une alimentation classique, on génère généralement le +12V et le +5V, puis le +3.3V à partir du +5V. Le montage DC-to-DC améliore le rendement et c’est devenu un passage obligé pour le 80+ Gold.

Comme on peut le constater on est sur un PCB noir, avec des soudures propres et bien réalisées. Veuillez noter que les blocs Neo ECO GOLD ZEN sont fabriqués chez ANDYSON, un fabriquant OEM assez connu.

Le courant arrive dans l’alimentation et traverse un dispositif de filtrage qui filtre les interférences électromagnétiques entrantes (EMI) et/ou empêche les émissions excessives d’EMI vers d’autres équipements sensibles. Ce dispositif comprend une varistance qui assure la protection anti-surtensions ainsi qu’un condensateur de classe X (« autocicatrisant ») qui, en mode de défaillance, empêche le phénomène de court-circuit pour protéger votre configuration.

Ensuite le courant débarque sur deux ponts redresseurs Monophasés GBU1006 de la marque HS, qui peuvent redresser 20 A à une température de fonctionnement de 100°C ! Soit 4600 watts en 230V. Antec a vu les choses en grand, et ça s’annonce plutôt bien dès le début !

Ponts redresseurs Monophasés GBU1006

Deux MOSFET Infineon IPW50R140CP sont utilisés pour le circuit de PFC Actif, ce qui permet de délivrer 30A à 100°C. Un condensateur d’entrée d’origine Nichicon GG se charge par la suite de lisser et de stocker le courant. Il s’agit ici d’un modèle japonais très fiable, avec une capacité énorme de 470µF/420v, qui peut fonctionner pendant 2000 heures à 105°C (température maxi). Encore une fois Antec ne fait pas dans la demi-mesure avec la Neo ECO Gold ZEN 700.

L’étage de commutation est géré par un contrôleur principal CM6500UNX de Champion Microelectronic, accompagné d’un contrôleur secondaire par un contrôleur PFC CM03X Green qui réduit la consommation d’énergie en mode veille. Les deux sont installés sur une petite carte indépendante.

Le courant arrive ensuite au transformateur principal, un CM6901T6X de Champion Microelectronic pour ramener la tension à 12V (contrôleur très utilisé dans les blocs d’alimentation à haut rendement). Ce courant alternatif est donc converti en courant continu par 4 MOSFET Infineon IPP023N04NG capable de gérer chacune 90A à 100°C. Leur refroidissement est assuré par un dissipateur en alu.

Les + 3,3 V et + 5 V utilisent chacun un contrôleur Anpec APW7073, tandis que la partie MOSFET est gérée par un seul Infineon OptiMOS BSC0923NDI intégrant deux MOSFET (40A à 25°C).

On retrouve également un IC IN1S429I-DCG pour la protection de la gestion de l’alimentation et qui a pour rôle de protéger, adapter et accepter le signal PS-ON de la carte mère et générer un signal PG (Power Good) qui permet d’empêcher un ordinateur de tenter d’opérer avec une alimentation fournissant un voltage incorrect, lui évitant ainsi d’endommager les composants de celui-ci.


Pour résumer, les composants électroniques utilisés par Antec pour cette série Gold Zen sont de haute qualité, et on aime vraiment ce côté qualitatif malgré le prix bas du bloc.

Page précédente 1 2 3 4Page suivante

2 commentaires

  1. Je viens de faire l’acquisition de cette alim’ et je dois dire que niveau silence on est très loin de ce qui est annoncé! C’est simple je n’entend qu’elle dans mon pc, de plus le ventilo émet un sifflement extrêmement énervant à vitesse max c’est une horreur. Un Noctua à 800tr/min fait aussi bien niveau débit d’air (74.3 m³/h contre 74.4) et le tout pour seulement 8.6db contre 34 !! Bref, ok le tarif est sympa mais avec le prix du changement de ventilo autant s’acheter directement une bonne modulaire vraiment silencieuse…

  2. J’aurais du lire ce commentaire avant d’acheter. Réputée silencieuse dans tous les tests j’ai aussi été profondément déçu par le niveau sonore en idle. Dans une config silencieuse on n’entend qu’elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page