Températures mémoire sur les RTX 3080 Founder Edition

Igor’s Lab, dans sa dernière vidéo, a montré que la GDDR6X de la NVIDIA RTX 3080 atteint des températures allant jusqu’à 104 degrés. La carte testée était une Founders’ Edition de NVIDIA. Comme vous pouvez le voir sur l’image ci-dessous, les températures de la VRAM et de la mémoire en surface sont plus basses. Avec 90 et 84 degrés respectivement. Mais lorsque Igor a vérifié la température Tj max du module mémoire (la région la plus chaude), située juste au-dessus de la puce de mémoire. Il a vu des températures atteignant 104 degrés.

Source : Igor’s Lab

Une réduction des fréquences mémoires voulues par NVIDIA ?

Pour la GDDR6X, la valeur maximale de Tj max autorisée est 110 degrés. Et 120 degrés est la température où elle peut s’endommager. Considérant cela, c’est dangereusement proche de cette valeur. Heureusement, ces puces comportent un mécanisme de protection interne. Cette protection abaisse automatiquement la fréquence de la mémoire si elle devient trop chaude. Mais en même temps, les outils de surveillance ne montrent pas la valeur Tj max des modules de mémoire. La température est mesurée à partir du PCB. La mémoire de Micron peut aller jusqu’à 20-21 Gbps. NVIDIA l’a surement limité à 19 Gbps sur ses cartes FE à cause des températures obtenues.

Les expériences d’Igor avec un waterblock et l’utilisation d’une plaque arrière ont donné des résultats intéressants. L’utilisation d’un bloc thermique sur les modules de mémoire réduit la température Tboard (signalée par le PCB et le logiciel). On peut voir une baisse d’environ 4 degrés tout en réduisant également la température Tj de quelques degrés. Par conséquent, avec la série RTX 30, prenez les températures rapportées par Afterbuner ou Precision X1 avec une marge. Car les températures réelles sont beaucoup plus élevées. Il sera intéressant de voir si les fabricants de waterblocks sur mesure proposeront des solutions particulières pour résoudre ce problème.

Retrouvez l’actualité hardware ici

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire