Les processeurs Intel 7nm retardés d’un an

Intel ne veut pas que ces problèmes de fabrication du silicium tourmentent les feuilles de route de la société. Intel a révélé, dans son communiqué de résultats financiers du 2ème trimestre 2020 ; que ses premiers processeurs de 7 nanomètres sont retardés d’un an. En raison d’un nouveau retard de 6 mois par rapport aux prévisions antérieures. Entre-temps, l’entreprise s’efforcera de mettre à niveau son nœud de 10 nm.

La société a mentionné que les processeurs mobiles « Tiger Lake » de 10 nm et les processeurs de bureau « Ice Lake-SP » restent prévus pour 2020. Les processeurs de bureau « Alder Lake-S » de 12e génération de la société n’arriveront pas avant le second semestre 2021. En attendant, Intel lancera son processeur Core « Rocket Lake » de 11e génération sur le nœud de 14 nm. Mais avec un IPC accru grâce aux nouveaux cœurs de processeurs « Cypress Cove ». Toujours au deuxième semestre 2021, la société lancera ses processeurs d’entreprise « Sapphire Rapids ». Ils se verront dotés d’une connectivité de nouvelle génération et de cœurs de processeurs mis à jour.

Source : Intel

Que peut-on en déduire ?

Il est intéressant de noter qu’Intel a été spécifique sur les « CPU » en parlant de 7 nm. Ce qui signifie que les problèmes de gravure d’Intel n’affectent que ses produits CPU. Pas un mot n’a été mentionné sur les GPU et les processeurs de calcul scalaire de la société ; ces derniers sont en cours de prototypage et de validation. Ce qui laisse penser que les GPU de la société sont gravés par des fondeurs tiers (tels que Samsung ou TSMC). Et que la feuille de route des produits Xe GPU est déconnectée de celle des fabs d’Intel.

Étant donné les retards sur le 7 nm d’Intel, les processeurs d’Intel basés sur ce nœud n’arriveront pas avant fin 2022 ou 2023. Ce qui signifie que les améliorations des puces de 10 nm de silicium devraient soutenir les produits du segment client d’Intel dans un avenir proche. Les premiers processeurs 7 nm d’entreprise arriveront d’ici le premier semestre 2023. Intel a également mentionné qu’il s’attendait à voir « une amélioration d’un nœud complet » à partir d’un processus raffiné de 10 nanomètres. Ce qui n’est pas surprenant, étant donné l’expérience qu’elle a acquise en améliorant son processus en 14 nm.

Retrouvez l’actualité hardware ici

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. juillet 29, 2020

    […] présentation d’AMD visait principalement à rassurer les investisseurs sur le fait que (contrairement à Intel) elle promet une feuille de route stable, que rien n’a changé sur sa feuille de route et […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *