ASUS copie ASRock et sa technologie BFB

ASUS introduit l’APE, ou ASUS Performance Enhancement, sur ses cartes en chipset Intel 400. C’est une fonctionnalité équivalente au ASRock BFB, Base Frequency Boost. Il s’agit essentiellement de remplacer le PL1 (niveau de puissance 1) pour les processeurs de 65 W non K. Ceci permet au processeur de maintenir des fréquences plus élevées après que l’algorithme Turbo Boost ait épuisé le Tau. Tau est une variable qui permet au processeur de rester dans un boost élevé, avant de devoir retomber à la fréquence de base. Plusieurs des cartes mères en B460 d’ASUS sont dotées d’un APE avec des valeurs de priorité PL1 maximales fixées à 125 W pour la plupart des modèles de cartes mères. A l’exception de la carte de jeu ROG Strix B460-F, qui permet d’aller jusqu’à 210 W.

ASUS introduit cette fonction par le biais de mises à jour du BIOS. La diapositive détaille la version minimale du BIOS pour chacune des cartes où débute l’APE. ASRock, d’autre part, a introduit le BFB non seulement pour toute sa gamme de cartes mères série 400, mais aussi pour la plupart de ses cartes en Z390 et B365. Cette option est plus pertinente pour les chipsets en B460, le H470 et le B365, puisque le Z490 dispose déjà d’options qui permettent de jouer avec les limites de puissance. Intel donne aux vendeurs de cartes mères la liberté de fixer des limites de puissance et la valeur Tau. Mais les processeurs non K seraient toujours limités par les fréquences de base et de boost respectif. Ainsi le fait d’augmenter le PL1 au-delà d’un certain point n’a aucun impact.

Retrouvez l’actualité hardware ici

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire