ComboAM4v2 1.0.0.0 : la nomenclature AGESA redémarre

Surtout au début d’une nouvelle génération de Ryzen, les différentes versions AGESA sont toujours un point important. Les fabricants de cartes mères les utilisent pour rendre compatibles les derniers modèles de Ryzen, mais aussi utiliser les dernières technologies de ces processeurs. Il n’est pas rare que le comportement de boost ou d’overclocking soit différent entre les différentes versions d’AGESA.

ComboAM4 1.0.0.4B, 1.0.0.5…

Un coup d’œil dans le forum de HardwareLuxx montre que de nombreux fabricants ont déjà introduit un ComboAM4 1.0.0.4B. Et certains sont même allés jusqu’à la version 1.0.0.5. La version 1.0.0.2 prend notamment en charge les deux nouveaux modèles quadricœurs Ryzen 3 3100 et Ryzen 3 3300X.

A la mi-juin nous devrions voir apparaître les cartes mères en chipset B550. Les versions de bureau des APU Renoir sont également prévues. AMD prévoit apparemment un rafraîchissement de Matisse et certains modèles spéciaux. L’ensemble de ces nouveautés se retrouveront dans une prochaine mise à jour. Mais au lieu de poursuivre l’évolution des versions, il semble y avoir un autre redémarrage de la nomenclature.

Reous, membre du forum HardwareLuxx, a posté une capture d’écran correspondante :

Puis ComboAM4v2 1.0.0.0

Sur cette dernière on voit que le ComboAM4 1.0.0.4B n’est pas suivi par 1.0.0.5, mais par le ComboAM4v2 1.0.0.0. Un « v2 » qui fait clairement la différence.

Les informations AGESA sont tirées de la présentation des cartes mères par les fabricants ou des versions publiées du BIOS. Ainsi, une MSI MAG B550 Tomahawk contient la version AGESA ComboAM4v2 1.0.0.0, tandis qu’un Gigabyte B550 Aorus Master utilise apparemment déjà la version ComboAM4v2 1.0.0.1.

On ne sait pas pourquoi il y a maintenant un redémarrage dans la dénomination. De nombreux utilisateurs se sentent désorientés par les différentes versions d’AGESA. Souvent, les changements apportés à l’intérieur de ces versions ne sont pas clairs. Maintenir le BIOS et donc la version AGESA à jour n’est jamais une mauvaise idée.

Retrouvez l’actualité hardware ici

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *