Archives de catégorie : Tests / Reviews

Test Enermax MarbleBron : comment rester de marbre ?

En septembre 2020, nous vous présentions les nouvelles alimentations d’Enermax dans la série MarbleBron.

À l’époque, nous vous indiquions que ces alimentations offrent un câblage semi-modulaire avec un rendement 80 Plus Bronze. Sous le capot, ces unités offrent la commutation CC-CC, l’APFC et la protection contre les sur/sous-tensions, les surcharges, les surchauffes et les courts-circuits. Un seul rail +12 V équipe les trois modèles : un rail principal de 45 A sur le modèle 550 W, 54 A sur le modèle 650 W, et enfin 62 A sur le modèle 750 W.

Une autre caractéristique clé des MarbleBron est la présence d’un ventilateur à pression statique élevée de 120 mm. Contrôlé via “Smart Air Control”, le niveau de bruit est donné pour 14 dBA avec une charge inférieure à 40%. Les modèles 550 W et 650 W n’offrent qu’un connecteur EPS 4+4 broches. Tandis que le modèle 750 W en offre deux. Les modèles 650 W et 750 W offrent quatre connecteurs d’alimentation PCIe 6+2 broches alors que le modèle 550 W en offre deux.

Aujourd’hui, nous avons l’occasion de tester une de ces alimentations, ce sera la version 550W.

Pour rappel, voici les prix des trois modèles :

ModèlePuissancePrix
MarbleBron 550W550 W63,99€
MarbleBron 650W650 W79,99€
MarbleBron 750W750 W89,99€

Spécifications

MarqueEnermax
ModèleMarbleBron
Certification80 PLUS Bronze
ATX 12V 2.4
cTUVus, CE, FCC, BSMI, CCC
ModulaireSemi-modulaire
ProtectionsCourt-circuit
Surtension
Sous-tension
Surchauffe
Surcharges
Surintensités
RefroidissementVentilateur 120 mm
Semi-PassiveNon
DimensionsL 140 x l 150 x H 86mm
Poids1.4 kg
Garantie3 ans
Prix63.99 €

Emballage

L’alimentation est livrée dans un carton aux couleurs noire et rouge, des couleurs spécifiques à la marque. Sur le dessus du carton, nous avons une photo de l’alimentation prise de 3/4. En haut à gauche, nous avons la marque avec son slogan “Power. Innovation. Design”. Dessous, la marque précise que l’alimentation est semi-modulaire juste au-dessus du nom du modèle. En bas à gauche, nous avons la mention de la puissance de l’alimentation. Et dans le coin supérieur droit, nous avons quatre pictogrammes. Un concernant la certification bronze, un sur les condensateurs japonais, un concernant le ventilateur et enfin un qui mentionne que l’alimentation est compatible sur les réseaux électriques entre 100 et 240V.

Passons désormais sur l’arrière de la boîte. Cette face est découpée en cinq parties. Sur la première ligne, nous avons une première partie qui concerne l’efficience de l’alimentation, une deuxième indique que le ventilateur intégré dispose d’une forte pression statique, enfin la troisième concerne la présence de transistors japonais dans l’alimentation.

Dessous, nous avons un tableau de répartition des puissances pour les trois modèles de cette série, nous y reviendrons plus tard. Le dernier pictogramme concerne la présence de la technologie “DC to DC”. Le design DC vers DC génère les tensions secondaires (+5V et +3.3V) à partir du rail de tension primaire (+12V). Selon Enermax, cette technologie propose un rendement plus élevé, des tensions de sortie propres (faible bruit d’ondulation) et une régulation parfaite de la tension à toutes les charges. Le rail 12V unique et stable pour alimenter les processeurs et les cartes graphiques hautes performances sans avoir à répartir la charge sur plusieurs rails.

Faces secondaires

Sur les tranches avant et arrière de la boîte, nous avons uniquement le nom de la série. Sur le côté droit, nous avons uniquement des informations sur les adresses Enermax en Allemagne, France et à Taiwan. Et dessous, un texte en coréen et en chinois.

Sur le côté gauche, nous avons un descriptif des connecteurs que propose l’alimentation pour les différents modèles. Pour notre modèle de test en 550W, nous avons la répartition suivante :

Test SilverStone Hydrogon D120 ARGB

Présentation

Aujourd’hui, nous allons tester un nouveau ventirad signé SilverStone . En effet, en février, la la marque taïwanaise a annoncé un nouveau ventirad, l’Hydrogon D120 ARGB. Ce nouveau ventirad repose sur une conception double tour. Les ailettes en aluminium sont traversées par six caloducs en cuivre. Il s’accompagne de deux ventilateurs de 120 mm ARGB.

SilverStone Technology Co., Ltd est une société qui fabrique des boîtiers d’ordinateurs, des blocs d’alimentation et d’autres composants pour ordinateurs. D’ailleurs nous avons testés pas mal de produits de la marque ces derniers temps . Vous pouvez ainsi retrouver les tests suivants :

Le prix de détail suggéré par le fabricant pour le Hydrogon D120 est de 49,90 €. Nous allons donc voir ensemble, où il se situe dans la hiérarchie des ventirads que nous avons testés.

Spécifications

MarqueSilverStone
ModèleHydrogon D120 ARGB
Sockets supportésIntel : LGA 2066 / 2011 / 1200 / 115x / 1366 / 775
AMD : AM4 / AM3 /AM2 / FM2 / FM1
RadiateurMatériaux : ailettes en aluminium
Dimensions : 125 x 112 x 153 mm (H) Heatpipes : cuivre 6x diam 6 mm
Poids : 885 g
VentilateurModèle : N/A
Dimensions : 120 x 120 x 25 mm
Vitesse : 0 – 1850 tr/min
Flux d’air maximal : 56.3 CFM
Nuisance Sonore : 30.5 dB(A)
Caractéristiques6 caloducs de 6 mm
Compatibilité mémoire à 100%
Compatibilité totale PCIe
Garantie2 ans
Prix public49.90 €

Asus ROG Maximus XIII Extreme Glacial : Une carte pour les gouverner tous !

Aujourd’hui, nous allons vous présenter la toute nouvelle Asus ROG Maximus XIII Extreme Glacial.

Qui dit nouveaux processeurs Intel Rocket Lake-S LGA 1200, dit nouveau chipset. Comme à chaque nouvelle génération de processeurs, Asus marque le coup en renouvelant sa gamme Maximus. Ces nouvelles cartes mères gardent le socket LGA 1200 mais embarquent le nouveau chipset Intel : le Z590.

Asus a sorti, en ce moment, pas moins de 13 cartes mères Z590. Parmi celles-ci, nous retrouvons la Maximus ROG XIII Extreme Glacial, la carte la plus chère de ce chipset. En revanche, nous allons voir pourquoi son prix est si élevé.

La Extreme Glacial embarque son propre waterblock développé avec EKWB : le EK Ultrablock. Il faut plus précisément des connaissances en watercooling custom. Il est toutefois possible d’utiliser un système de refroidissement classique mais cela n’est pas recommandé. Vous ne refroidirez que votre processeur, pas le reste de votre carte mère.

Ce nouveau waterblock est composé de cuivre électrolytique pur plaqué en nickel dans le but d’éviter l’oxydation. Le liquide de refroidissement est dirigé par des chemins fraisés passant en premier sur votre processeur, ensuite par le slot M.2, par le PCH et pour finir, par les vrm. Des capteurs intégrés à l’entrée et la sortie transmettent donc les statistiques au logiciel Fan Xpert 4. Vous aurez toujours un œil sur le débit de votre flux ainsi que sur la température de votre liquide. Finalement, une petite touche RGB adressable est intégrée et visible à travers les panneaux en plexiglass situés aux extrémités.

Source : Site Asus

Emballage et contenu

L’emballage ne change pas par rapport aux autres Maximus : nous retrouvons une face avant arborant le logo ROG et le modèle de notre carte est dans une écriture argentée. Les logos présents sur le bas à droite indiquent entre autres certaines fonctionnalités de la carte. A l’arrière, il y a finalement les spécifications de la carte de manière plus détaillée.

Avant tout, côté premium obligé, Asus a mis une poignée sur le haut de la boîte.

Pour que notre poignée ne se sente pas seule et faciliter l’ouverture de la boite, la marque a posé une languette sur le côté droit.

Il ne faut cependant pas oublier que nous sommes sur un produit très haut de gamme.

À l’ouverture de la boite, nous tombons nez à nez avec les éléments les plus importants, c’est-à-dire la carte mère, le monoblock et un pack de 6 embouts, pour vos tuyaux souples, EK Quantum Torque .

Bundle

Une fois le premier compartiment retiré, nous retrouvons finalement notre bundle bien fourni :

Premièrement, à gauche, nous retrouvons la paperasse habituelle, des stickers et la bible de la carte maman. A droite, nous avons le DIMM.2, le dac et le hub pour ventilo RGB.

Câbles
1 x Câble répartiteur ARGB 1 à 3
2 x Câbles diviseur de ventilateur 1-à-4
1 x Câble d’extension RVB
3 x Câbles ROG WEAVE SATA 6G
1 x Pack de câbles thermistance 3-en-1
1 x Contrôleur de ventilateur ROG
1 x Câble Fan EXT PWR
1 x Câble d’entrée ARGB
1 x Câble d’entrée USB
1 x Clé USB avec utilitaires et pilotes
1 x Manuel de l’utilisateur
1 x ROG DIMM.2 avec dissipateur thermique
1 x Pad thermique M.2
2 x Paquets de vis M.2
Monobloc
3 x Paquets de vis
1 x Pad thermique
1 x Raccord pour monobloc
1 x Ruban adhésif de montage 3M
Divers
Antennes WiFi Asus
1 x Paquet de caoutchouc M.2
1 x Q-Connecteur
1 x ROG Clavis DAC
Autocollants du logo ROG
1 x Tournevis ROG
Autocollants ROG
1 x Porte-cartes graphiques ROG
1 x Carte de remerciement ROG
1 x Fan Controller ROG
1 x Manuel du contrôleur de ventilateur

Les spécifications techniques de la carte peuvent être consultées sur le site Asus.

Corsair Vengeance RGB PRO SL en test

Aujourd’hui, chez Pause Hardware, nous allons tester la Vengeance RGB PRO SL, la nouvelle série de mémoire vive signée Corsair.

Cette nouvelle série peut être considérée comme une nouvelle variante de la Vengeance RGB PRO classique. Elle vient donc élargir le catalogue de la marque, qui ne manque déjà pas de références en termes de mémoires vives !

La VENGEANCE RGB PRO SL offre un éclairage dynamique RVB à dix zones dans un format compact avec seulement 44 mm de hauteur. Elle offre ainsi une compatibilité étendue.

Les modules Vengeance RGB PRO SL sont des modules DDR4 optimisés pour Intel et AMD et se déclinent en plusieurs modèles proposant des capacités / fréquences variées.

Pour notre test, Corsair nous a fourni un kit blanc de 2×16 GB avec une fréquence XMP de 3200 MHz.

Pour rappel, le prix de ce kit est de 234,99 € (Corsair store).

VENGEANCE RGB PRO SL : Emballage et contenu

Corsair propose son nouveau kit Vengeance RGB PRO SL dans un emballage atypique qui répond à la nouvelle charte graphique de la marque.

En effet, les couleurs historiques de la marque sont toujours de la partie mais comme vous l’avez peut-être remarqué sur les derniers lancements, Corsair a recours à un fond noir matelassé qui vient rajouter une touche d’élégance à l’emballage.

Sur la face avant du carton, en plus du logo et du nom du kit, nous retrouvons une photo HQ au milieu, montrant une barrette Vengeance RGB PRO SL en action avec le mode licorne activé.

En haut à droite, nous avons les informations essentielles comme le type (DDR4), la capacité (2 x 16 go) ainsi que la fréquence OC du kit. Les détails concernant la compatibilité avec Intel / AMD et la prise en charge d’ICUE pour la gestion du RGB apparaissent ici aussi.

Sur le dos de la boite, nous retrouvons d’autres informations, plus ou moins similaires mais avec plus de détails, notamment concernant les références des barrettes et leurs numéros de série respectifs.

Et si on ouvrait la boite ?

En effet, à l’intérieur de cet emballage, nous retrouvons nos deux barrettes Corsair Vengeance RGB PRO SL, ainsi que deux petites brochures contenant des informations liées à la sécurité et à l’installation des modules.

Les barrettes sont bien protégées dans une coque préformée en plastique transparent.

Test Silverstone Nightjar NJ700 : la puissance sans bruit

Fin janvier, nous vous avons présenté une nouvelle alimentation chez SilverStone, la Nightjar NJ700. Une alimentation dotée d’une puissance plus que confortable, mais surtout sans ventilateur.

En effet, la série SilverStone Nightjar regroupe les alimentations sans ventilateur du constructeur. Pour ceux qui se demandent, le Nightjar est oiseau crépusculaire et nocturne. La gamme comprend deux alimentations Platinum et deux alimentations Titanium. Pour les Platinum, nous avons une alimentation de type SFX d’une puissance de 450 W et une ATX de 520 W. Pour les alimentations Titanium, on trouve deux puissances disponibles 600 et 700 W.

Aujourd’hui, nous avons donc l’occasion de tester une de ces alimentations, ce sera la version 700W certifiée 80 Plus Titanium. Elle dispose d’un rail unique en 12V, SilverStone assure qu’il est haut de gamme. Bien entendu, tous les condensateurs sont japonais. SilverStone promet une régulation des tensions avec une variation de ±2%.

Spécifications

MarqueSilverstone
ModèleNightjar NJ700
Certification80 PLUS TitaniumATX 12V 2.4
ModulaireFull-modulaire
ProtectionsSurcharges Surtensions Survoltage Surchauffe Courts-circuits
RefroidissementSans ventilateur
PassiveEntièrement
DimensionsL 170 x l 150 x H 86mm
Poids2.3 kg
Garantie5 ans
Prix230 €

Test du Silverstone FARA V1 M PRO

Parmi ses seize boîtiers au format micro-ATX, Silverstone (la marque au logo en forme de flocon de neige) nous propose aujourd’hui de nous familiariser avec son FARA V1 M PRO.

Les premières informations à propos de ce petit boîtier sont apparues en fin d’année dernière. Il fait partie de la gamme FARA qui réunit aussi bien des boîtiers au format ATX que micro-ATX. Proposant une façade dont une partie est en forme de “V”, il mélange avec élégance différents matériaux. En effet, Silverstone a su combiner un éclairage ARGB autour de cette partie en forme de “V” mais aussi un espace en mesh permettant d’assurer la circulation de l’air. Il est aujourd’hui proposé à la vente aux alentours des 65 euros.

Le design étant posé, il nous reste à vérifier si le petit FARA V1 M PRO a les capacités d’accueillir notre configuration test. Petit mais costaud ce boîtier ? Vérifions-le !

Emballage et contenu

Sur les deux grands côtés de l’emballage (ils sont identiques), Silverstone donne peu d’information sur ce petit FARA V1 M PRO. Nous avons un dessin du boîtier, son nom et l’adresse du site de la marque. “Stylish and distinct tempered glass Micro-ATX gaming chassis”. C’est grâce à cette petite phrase, que nous pourrons traduire par “boîtier de jeu Micro-ATX en verre trempé élégant et distinct” notée juste en dessous du nom du boîtier, que nous en apprendrons le plus.

D’autres informations plus précises nous sont données grâce aux petits côtés de l’emballage. Nous apprenons, entre autres, les matériaux utilisés pour ce FARA V1 M PRO, ses dimensions (210mm x 394mm x 435 mm), ses capacités de stockage, etc… Nous détaillerons tout ceci au cours de sa présentation.
Les logos habituels liés au stockage, au transport et au recyclage sont notifiés en bas d’un des deux côtés.
Deux QR codes renvoient au téléchargement du manuel et au site de Silverstone pour avoir plus d’informations sur ce FARA V1 M PRO.

Déballage

La sortie du carton de ce FARA V1 M PRO se fera sans soucis. En effet, il ne pèse que 5,47 kg. Et il nous apparaît bien calé entre deux blocs de polystyrène protecteurs. Il est en plus enveloppé dans un sac plastique pour éviter les éventuelles rayures lors des premières manipulations. Un petit logo jaune en forme de triangle nous indique la présence de verre trempé.

Les accessoires nécessaires à l’installation des composants dans le FARA V1 M PRO se trouvent dans une poche plastique. Nous avons :

  • Neuf rondelles en caoutchouc pour fixer les disques durs,
  • Cinq serre-câbles,
  • Un ensemble complet de vis,
  • Des entretoises pour carte mère,
  • Une petite feuille pour la garantie.

Test du Noctua NH-D15S chromax.black

Après une avalanche des tests des AIO, il est temps de prendre un peu d’air-cooling. Pour cela, nous allons aujourd’hui vous présenter le dernier ventirad annoncé chez Noctua, le NH-D15S chromax.black.

En effet, Noctua a élargi sa gamme chromax.black notamment la série “S” (single fan) qui comportait une seule référence à savoir le NH-U12S chromax.black.

Dotés de dissipateurs de chaleur à revêtement noir, de ventilateurs noirs avec coussinets anti-vibration noirs, de clips de ventilateur noirs et de pièces de fixations noires, les chromax.black sont littéralement noirs de la tête aux pieds. Grâce à une optimisation approfondie du matériau et du processus de revêtement, Noctua confirme que les modèles chromax.black offrent les mêmes performances de refroidissement silencieux que leurs homologues non revêtus.

Pour rappel, voici la liste des produits chromax.black :

  • NH-D15 chromax.black
  • NH-D15s chromax.black (nouveau)
  • NH-U12S chromax.black
  • NH-U9S chromax.black (nouveau)
  • NH-L9a-AM4 chromax.black
  • NH-L9i chromax.black

Pour rappel, le prix de détail suggéré par le fabricant pour le NH-D15S chromax.black est de 89,90 €.

Nous allons donc voir ensemble, si le nouveau NH-D15s chromax.black a les épaules pour affronter notre table de bench.

Emballage & Contenu

Le NH-D15S chromax.black est livré dans une boite cubique noire, animée par une bande de couleur marron sur sa face principale. Sur cette face, nous retrouvons aussi une perspective du NH-D15S, entourée de plusieurs inscriptions indiquant le nom du produit ainsi que ses caractéristiques clefs, le logo Noctua, et le nom de la série.

Sur la face arrière, nous retrouvons une nouvelle photo de la bête montrant une vue de droite partielle, accompagnée de huit petits paragraphes en anglais détaillant ses atouts.

Sur le côté droit de la boite, Noctua affiche les caractéristiques techniques du radiateur & du ventilateur, la liste des accessoires fournis et les codes-barres relatifs au produit. Sur celui de gauche, on retrouve une vue de gauche partielle, ainsi que deux petits dessins techniques en bas affichant les dimensions du NH-D15S chromax.black.

Sur le top de la boite, le NH-D15S chromax.black est représenté avec une vue de dessus légèrement inclinée, qui reprend les mêmes informations évoquées sur la face avant de la boite, en ajoutant deux informations supplémentaires mettant en avant la qualité du ventilateur fourni (NF-A15 HS-PWM), et le “Award” choix l’éditeur récolté par le NH-D15S chromax.black.

Passons au contenu maintenant ! A l’ouverture de la boite, on constate que tout n’est pas Black ! En effet le NH-D15S chromax.black et ses accessoires sont conditionnés séparément dans deux boites en carton. Le tout est bien entouré par des protections en polystyrène.

La boite des accessoires contient tout le matériel nécessaire à l’installation, à savoir :

  • 1x Adaptateur faible bruit (L.N.A.) NA-RC7
  • 1x Pâte thermique NT-H1
  • 2x Agrafes noires pour un second NF-A15 (ventilateur non fourni)
  • 1x Noctua Case-Badge en métal
  • 3 x Manuels de l’utilisateur
  • 1x Tournevis Phillips
  • 4x NM-ITS1s vis à main (commun pour Intel)
  • 4x NM-ALS1 vis longues (commun pour AMD)
  • 1x Système de fixation SecuFirm2 noir comprenant :

Pour Intel 115x/1200 :

  • 1x Plaque arrière NM-IBP2
  • 4x NM-IPS1 entretoises en plastique
  • 2x NM-IMB2 étriers de fixation

Pour Intel 20xx :

  • 2x NM-IMB2 étriers de fixation
  • 4x NM-IBT2 boulons 20xx

Pour AMD :

  • 2x NM-AMB8 étriers de fixation
  • 4x NM-APS4 entretoises en plastique pour AM4
  • 4x NM-APS5 entretoises en plastique pour AM2(+)/AM3(+) FM1/FM2(+)

Dans la boite principale, nous retrouvons le radiateur NH-D15S chromax.black avec un ventilateur NF-A15 HS-PWM chromax.black prémonté.

Test Cooler Master V850 v2 Gold : la ruée vers l’or ?

En septembre 2020, nous vous avons présenté les nouvelles alimentations de Cooler Master dans la série V Gold, elles sont disponibles en noir et en blanc. À l’époque, nous vous avons indiqué que ces alimentations offrent un câblage entièrement modulaire avec un rendement 80 Plus Gold. Cette série a rassemblé un certain nombre d’innovations et d’améliorations par rapport aux produits précédents de la marque pour former une alimentation qui répond à tous vos besoins. Les condensateurs 100% japonais, le convertisseur résonant LLC en demi-pont et les circuits DC-DC fonctionnent ensemble. Cooler Master a décliné cette nouvelle version en quatre puissances 550, 650, 750 et 850 W.

Une autre caractéristique clé des V Gold est la présence d’un ventilateur à palier hydrodynamique de 135 mm de la marque Hong Hua (réf HA13525M12F-Z), qu’on retrouve dans pas mal de blocs haut de gamme tel que les Seasonic Prime, les Corsair AX… 

Celui-ci s’accompagne d’un mode semi-fanless qui peut être désactivé par l’appui sur un bouton dédié. Le niveau de bruit est donné pour 15.4 dBA avec une charge égale à 50%. Le niveau monte à 32.5 dBA lorsque la charge est de 100%.
Vous trouverez ci-dessous un tableau qui reprend les possibilités de branchements de chaque modèle des V Gold :

ModèlePuissanceEPS 4+4 pinsEPS 8 pinsSATAMolexFDDPCI-E 6+2 pins
V550 Gold550 W108412
V650 Gold650 W118414
V750 Gold750 W1112414
V850 Gold850 W1112416

Aujourd’hui, nous avons l’occasion de tester une de ces alimentations, ce sera la version V850 v2 Gold noir.

Spécifications

MarqueCooler Master
ModèleV850 Gold
Certification80 PLUS GoldATX 12V 2.4CCC, CE, TUV-RH, RCM, EAC, cTUVus, FCC, BSMI, KC, CB
ModulaireFull-modulaire
ProtectionsCourt-circuit
Surtension
Sous-tension
Surchauffe
Surcharges
Surintensités
RefroidissementVentilateur 135 mm – HA13525M12F-Z (135 mm, 12 V, 0.36 A, 1800 RPM, roulement à fluide dynamique)
Semi-PassiveOui
DimensionsL 164 x l 150 x H 86mm
Poids1.64 kg
Garantie10 ans
Prix160 €

Test du Fractal Meshify 2 Compact

Le bonheur du plus grand nombre ou le bonheur de la communauté. Voici ce que défendait le philosophe britannique Jeremy Bentham au XIXème siècle. Il prônait, selon plusieurs critères, la recherche du bonheur pour le plus grand nombre. Ainsi, aujourd’hui, en ces temps hivernaux, une bonne raclette va satisfaire l’ensemble de l’équipe de Pause Hardware ou le plus grand nombre de nos lecteurs. Il en sera de même pour l’installation d’une piscine pour une famille en plein été à plus de 35°.

Il semble que Fractal se soit inspiré de cette pensée philosophique. En effet, après avoir sorti son premier boîtier de la série Meshify en 2017, la société a présenté la deuxième variante, naturellement nommée Meshify 2 en novembre l’année dernière (entre temps étaient apparus les Meshify C et S2).

Et, aujourd’hui, pour satisfaire le plus grand nombre parmi les passionnés de hardware, après le Meshify 2, et après une belle et efficace version XL du Meshify 2, voici que Fractal annonce une troisième version : le Meshify 2 Compact.

La version XL, proposée à 210 euros, avait de quoi satisfaire les plus grosses configurations. La version Compact qui arrive aujourd’hui, se décline en deux versions. La première, avec un panneau gauche en acier est proposée à 99,99 euros. La deuxième, que nous testons aujourd’hui avec un panneau en verre trempé (disponible en plusieurs teintes) est à 108,99 euros. Elle est destinée aux amateurs de configurations plus petites ou ayant moins d’espace à consacrer à l’installation de leur matériel. Ce boîtier nous ramène également huit mois en arrière où nous avions testé la version compacte du Fractal Define 7 (qui avait obtenu un badge Gold bien mérité).

Fractal a-t-il réussi conserver l’efficacité du Define 7 Compact (le slogan de l’époque était “redéfinir l’efficacité”) tout en adoptant l’esthétique de la gamme Meshify ? Voici le test !

Emballage et contenu

Comme d’habitude, Fractal donne de nombreuses informations sur l’emballage de ce boîtier. Sur les quatre côtés nous retrouverons donc le nom du Meshify 2 Compact, la marque et/ou le logo.

Sur le premier côté, à gauche et en anglais, la société a listé les principales caractéristiques du boîtier. Nous apprenons, entre autres, ses dimensions (427 x 210 x 474 mm), ses capacités d’accueil de solutions de refroidissement et de stockage, la longueur/hauteur maximale des composants tels que l’alimentation, le GPU et le ventirad. A droite, nous voyons un dessin du Meshify 2 Compact. Nous remarquons immédiatement le design extérieur commun aux boîtiers de la gamme Meshify. Tout en bas, et sur les quatre faces du carton, Fractal a apposé les logos liés aux précautions à apporter lors du transport du produit.

De l’autre côté du carton, nous retrouvons une vue éclatée du Meshify 2 Compact. Elle va permettre d’identifier les différentes parties amovibles du boîtier ainsi que les endroits stratégiques à l’intérieur de celui-ci. Ces parties sont en plus toutes numérotées et font lien à un petit paragraphe pour leur description. Pas de français là non plus. Nous apprenons tout de même que la façade ainsi que la partie haute du boîtier sont amovibles. Nous remarquons également la présence de plusieurs filtres.

Peu d’informations figurent sur les petits côtés. A gauche, grâce à un petit paragraphe, nous avons les coordonnées de Fractal, le lieu de fabrication du boîtier ainsi que les droits liés au dépôt de la marque. A droite, plusieurs codes-barres sont collés. Nous apprenons que nous avons la version noire du Meshify 2 Compact. Celui-ci est équipé d’une paroi en verre trempé “light tint”. De nouveaux logos de conformité et de recyclage apparaissent.

Déballage

Allez ! On déballe !

Et, comme pour la version XL du Meshify 2, l’intérieur du carton est agrémenté de petits logos Fractal. Ce coup-ci, nous n’avons pas résisté et avons pris un cliché tellement c’est agréable à l’œil et surprenant pour un intérieur d’emballage.

Comme d’habitude, le boîtier est bien calé entre deux blocs de polystyrène massifs pour éviter tout déplacement involontaire lors du transport. De plus, Fractal l’a enveloppé d’un sac plastique pour parer aux éventuelles rayures lors des premières manipulations. Nous apercevons aussi le petit stickers lié à la présence de verre trempé et aux précautions à prendre lors du déballage. Le sachet en plastique est recyclable (le petit losange aux trois flèches est présent).

Le Meshify 2 Compact est accompagné de son manuel traduit en sept langues. Nous retrouvons également un petit carton comprenant les accessoires nécessaires à l’installation des composants. Nous avons :

  • huit serre-câbles,
  • huit rondelles anti vibration pour disque dur,
  • une entretoise pour carte mère,
  • de nombreuses vis (pour l’alimentation, disque dur et carte mère).

Test du Fractal Meshify 2 XL : un diamant noir dans un écrin d’acier

Devinette ! Qu’est ce qui peut contenir 108 rouleaux de papier toilette ou une roue de voiture ?
Réponse : le carton d’emballage du nouveau boîtier de Fractal !
Et pour cause ! Nous avons reçu pour un test la version XL du Meshify 2. Et ce carton est énorme !
Et, à la vue de la taille de ce carton, les réactions ont été nombreuses dans l’équipe. C’est allé de “Oh Punaise” à d’autres mots que la bienséance ne nous autorise pas à vous donner ici. L’emballage est impressionnant, nous sommes impatients de voir la taille de la bête !

Fractal a annoncé le Meshify 2 le 11 novembre. Ce boîtier est le troisième de cette gamme. En effet, il existe déjà un Meshify C et S2. Il est sorti deux variantes du Meshify 2 : une de taille “normale” et une version XL. Il existe ensuite des sous variantes qui se déclinent selon la teinte du verre trempé de la paroi latérale gauche. La première version est à 160 euros et la version XL à 210 euros.

“Bigger, bolder and better ?” (Plus grand, plus audacieux et meilleur ?). Fractal décrit ainsi ce Meshify XL sur son site. Cependant la société met un point d’interrogation à la fin de sa phrase ! Fractal met donc chacun au défi de démontrer que son boîtier n’est pas si grand et meilleur que ça. A nous de décortiquer ce boîtier, de le tourner dans tous les sens (mais avec douceur car la bête pèse tout de même 14,100 kilos !) pour voir si le Meshify 2 assure autant que ça.

Emballage et contenu

Nous l’avons dit, le carton est énorme. En effet, il pèse 16,4 kilos. Autant dire que les techniques de manutention et les positions ergonomiques ont été appliquées sous peine de douleurs lombaires.
Une fois posé, le carton nous indique, sur la première face, le nom de la société et le nom du boîtier.

A gauche apparaissent aussi une liste complète des spécifications du Meshify 2 XL. La longueur de la liste est révélatrice des étonnantes capacités de ce boîtier. En effet, en un coup d’œil, il est possible de voir qu’il va pouvoir accueillir 18 espaces de stockage à un endroit plus cinq autres, des cartes mères aux nombreux formats, et des solutions de refroidissements importantes. Nous avons même les mensurations de ce grand boîtier, il fait 600 x 240 x 566 mm ! Nous détaillerons tout ceci au fur et à mesure de la présentation de ce Meshify 2 XL.
A droite, Fractal a apposé un dessin du Meshify 2 XL, vu de trois quarts. Enfin, tout en bas, nous apercevons des logos liés au transport et la potentielle fragilité du produit présent dans le carton.

De l’autre côté du carton, nous voyons à nouveau la marque ainsi que le nom du boîtier. Fractal a ajouté huit caractéristiques principales du Meshify 2 XL. Il est ici question de modularité et de capacité d’accueil du matériel. Nous voyons d’ailleurs une vue éclatée du boîtier qui démontre ses possibilités de démontage et d’accessibilité. Nous remarquons ici aussi la présence de multiples filtres.
Les différentes descriptions sont traduites en plusieurs langues mais pas en français. Il faudra faire appel au voisin d’origine allemande pour la traduction.

Les deux petits côtés du carton amènent nettement moins d’éléments. Nous y retrouvons le sigle de Fractal, le nom du boîtier, les logos liés au transport et aux normes de recyclage ainsi que les logos de conformité. Différents codes-barres apparaissent également. Enfin, une petite étiquette nous informe que nous avons la version noire du boîtier avec une paroi en verre trempé teinte claire.

Un dernier effort ! Pour la sortie du FRACTAL Meshify 2 XL de son carton, nous profitons de la présence de notre voisin allemand qui était occupé à traduire les caractéristiques du boîtier. Ho Hisse ! Ça y est, le voilà !

Déballage du Meshify 2 XL

Les blocs de polystyrène prévus pour accompagner le Meshify 2 XL dans son carton sont assez massifs. Le boîtier est bien calé. Il est en plus enveloppé dans un grand sac plastique pour le protéger des rayures éventuelles. Nous apercevons une étiquette en haut à gauche de la paroi nous indiquant la présence de verre et de l’importance de la manipuler avec précaution.

Le Meshify 2 XL est accompagné de deux boîtes d’accessoires. La première, la plus grande, contient un manuel (celui-ci à une partie traduite en français) ainsi qu’une petite feuille rouge indiquant les moyens de contacter le service technique en cas de produit défectueux. La boite contient également deux supports à disques durs (2,5 ou 3,5″).

La deuxième contient de nombreux petits accessoires. Vis, serre-câbles, rondelles anti-vibration et même un petit chiffon pour enlever les éventuelles traces sur la paroi en verre trempé sont présents. Ce nombre important de petits accessoires est à la mesure du nombre de produits que nous allons pouvoir loger dans ce boîtier. Fractal s’est montré généreux ! Merci !