[Test] CORSAIR K55 Core : le retour du clavier à membrane

CORSAIR K55 Core

Note globale (Détails à la dernière page) - 8.2

8.2

Difficile aujourd'hui de proposer un produit à prix réduit mais qui coche certaines cases au niveau des exigences qu'elles soient esthétiques, matérielles, de conception ou même fonctionnelles. Pourtant, c'est ce que CORSAIR nous propose avec son dernier clavier format pleine taille, le K55 Core.

User Rating: Be the first one !

Difficile aujourd’hui de proposer un produit à prix réduit mais qui coche certaines cases au niveau des exigences qu’elles soient esthétiques, matérielles, de conception ou même fonctionnelles. Pourtant, c’est ce que CORSAIR nous propose avec son dernier clavier gaming format pleine taille, le K55 Core. Nous en avions fait une rapide présentation lorsqu’il est sorti la semaine dernière et la marque mettait en avant certains points forts de ce clavier qui n’est proposé qu’à seulement 49,99 euros !

Le K55 Core, comme son nom le suggère, est une version simplifiée du CORSAIR K55 RGB PRO XT que nous avons eu l’occasion de tester en 2021. Tout en conservant des éléments essentiels tels que la compatibilité avec le logiciel iCUE, les switches à membrane, les contrôles média, l’éclairage RGB et la résistance aux éclaboussures, ce modèle se caractérise par une conception plus basique et orientée vers l’entrée de gamme. Il se différencie notamment par l’utilisation d’une connexion USB 2.0, par rapport à la version 3.1 du modèle précédent, et ne présente pas de caractéristiques telles que la résistance à la poussière, un repose-poignets, ni des touches macros dédiées.

Pour ce prix, ce ne sont évidemment pas des switches mécaniques qui ont été utilisés mais nous retrouvons un clavier gaming membrane avec dômes en caoutchouc (moins cher à produire et relativement silencieux) doté de quatre touches multimédias. De plus, le CORSAIR K55 Core est résistant aux projections liquides jusqu’à 300 ml pour équiper les plus maladroits d’entre nous.

Mais ce n’est pas tout, puisque le nouveau clavier gaming de CORSAIR profite d’un rétroéclairage RGB paramétrable sur dix zones et pourra être personnalisé (attribution de fonction aux touches, de macros) grâce au logiciel iCUE. La marque y ajoute d’autres options de type Key Rollover sur douze touches avec un taux d’interrogation de 1000 Hz.

Le CORSAIR K55 Core semble être paré pour convenir à tout type d’utilisation et d’environnement, et à moindre coût. Découvrons le.

Emballage

Nous retrouvons les couleurs chères à la marque et le CORSAIR K55 Core se présente de face sur un fond jaune. Entièrement noir, il arbore fièrement son éclairage RGB. À ce prix-là, il est également entendu que la connexion sera filaire et que la marque n’a pas pu proposer de connexion sans fil. Le clavier est entouré de multiples informations dont trois points forts, de la disposition des touches en français (la disposition Amérique du Nord est en option sur le site de la marque) et de la compatibilité PC, Mac et consoles.

À l’arrière, CORSAIR donne d’autres éléments clés en six langues. Nous retrouvons le rétroéclairage sur 10 zones, les quatre touches multimédias et la frappe silencieuse et réactive. Le clavier est compatible iCUE et résistant aux projections liquides jusqu’à 300 ml.

Les grands côtés reprennent les informations déjà citées et nous donnent également la taille et le poids du CORSAIR K55 Core.

Enfin, les petits côtés sont couverts de logos et de code-barre habituels.

Contenu

Le bundle fourni avec le CORSAIR K55 Core est pauvre. Nous avons uniquement deux guides de sécurité et de garantie. Cependant, le clavier n’arrive pas nu et est tout de même protégé par une feuille floquée des logos de la marque.

Spécifications

LogicieliCUE
Contrôle média et volumeOui
Format du clavier Plein
Taux de rapport USB1000 Hz
Eclairage RGBOui
Compatibilité du clavierPC avec port USB 2.0 Type-A | Windows® 10 ou macOS® 10.15 |Connexion Internet pour télécharger le logiciel iCUE
Disposition FR (Amérique du Nord optionnel)
TouchesDômes en caoutchouc
Touches macros6
Nombre de touches 110
Key Rollover12
Mémoire embarquéeOui
Touches multimédiaTouches de raccourci dédiées
Verrouillage WindowsTouche dédiée
Matériau du câbleCaoutchouc non tressé
Connectivité du clavierFilaire
Connectivité du câbleUSB 2.0 Type-A
Hauteur réglableOui
Poids0,752 grammes
Taille451,35 x 141,15 x 35

En détail

Voici le CORSAIR K55 Core. Entièrement noir, ce clavier gaming plein format compte 110 touches. Il mesure 451,35 x 141,15 x 35 mm et pèse 752 grammes. Ultra sobre, il pourra se poser dans n’importe quel environnement. Seul le logo CORSAIR blanc apparaît au-dessus des touches directionnelles. Nous apercevons, en haut à droite, un ensemble de touches.

Pour réduire les coûts, CORSAIR habille son K55 Core d’ABS uniquement. Les deux parties du clavier se rejoignent sur les côtés.

Le plateau supérieur est lui aussi en ABS avec un aspect légèrement granuleux. Bien qu’il ne soit pas en aluminium, ce plateau confère une solidité conséquente à l’ensemble du produit. Cela permet également de réduire le poids et, soyons positifs, de pouvoir ainsi le déplacer plus facilement.

Les touches doivent être en ABS également (ce n’est pas mentionné sur le site de la marque) pour pouvoir, là encore, réduire le coût global du K55 Core. Elles auront tendance à moins résister à l’usure, à la décoloration et à la brillance au fil du temps.

Les plus grandes touches possèdent des stabilisateurs types des claviers à membrane. Ces longues tiges en acier sont là pour une utilisation sans tremblement, cliquetis ou inclinaison significative lors de la frappe.

En dessous, le corps du clavier est entièrement noir et aussi en ABS. Nous avons une étiquette regroupant les logos habituels de conformité. Les vis d’assemblage sont apparentes.

Le CORSAIR K55 Core est joliment décoré par un logo dans un cercle comportant de nombreux rayons et entouré de plusieurs bandes qui cheminent sur l’ensemble de cette partie du clavier. Un design que nous avions déjà aperçu lors du test du CORSAIR K70 Core.

Malgré son faible poids de 752 grammes, le CORSAIR K55 Core tient fermement en place grâce à quatre patins antidérapant situés à chaque coin.

Ergonomie

Bien qu’à faible coût, la marque n’a pas mis de côté le confort d’utilisation et permettra à l’utilisateur de surélever l’arrière du clavier sur une position (alors qu’habituellement les claviers ont deux positionnements différents en hauteur). Le pied a lui aussi un mince patin antidérapant pour stabiliser le clavier lors de son utilisation.

  • CORSAIR K55 Core pieds 2
  • Ergonomiepieds 1

En avant, le CORSAIR K55 Core a une hauteur assez importante de 21 mm. Elle pourra gêner l’utilisateur sur une utilisation prolongée (le clavier n’a pas de repose-poignet).

En arrière, à plat, le clavier est à une hauteur de 27 mm et se positionne à un généreux 39 mm avec un seul pied.

Connectivité

Nous l’avons dit, le CORSAIR K55 Core est filaire, il ne dispose pas de connexion sans fil. La longueur de ce fil est suffisante à 1,82 m. Non tressé, il est souple et se branche au produit hôte en USB-A.

CORSAIR K55 Core : un clavier membrane

À un peu moins de 50 euros, le CORSAIR K55 Core n’a pas de switches mécaniques et ça a été toute la difficulté de ce test. Habitués aux claviers mécaniques, nous apprécions la linéarité et des switches rouges et leur effet non clicky, la réactivité de certains autres switches, leur course réduite jusqu’au point d’activation, etc. Avec ce CORSAIR K55 Core, c’est un peu un retour en arrière et il a fallu apprécier son utilisation en occultant tout le bénéfice des switches mécaniques.

Nous avons donc un système de membrane sur laquelle viendront s’appuyer les dômes en caoutchouc situés sous les touches. La sensation est donc inhabituelle avec un effet de résistance immédiat lors de la pression sur la touche dans un premier temps et un retour de touche vif provocant un petit effet rebond.

Cependant, les vieilles habitudes reviennent vite et l’utilisation de ce clavier n’a pas été désagréable. En effet, en dehors de cet effet de résistance, la réactivité est plutôt bonne et, grâce à une course d’activation plutôt courte, nous avons pu jouer sans trop de difficulté. Par contre, la rédaction du test a nécessité, sur la durée, de petites pauses plus fréquentes d’autant plus que la hauteur avant du clavier est plutôt importante et qu’il n’y a pas de repose poignet.

L’autre avantage des claviers membrane, en dehors de leur faible coût, est leur utilisation silencieuse. Voici donc le rendu sonore du CORSAIR K55 Core :

La frappe émet un bruit sourd en fin de course et un bruit plus aigu au relâchement de la touche. La touche espace émettra un bruit encore plus sourd (perceptible dans l’extrait). Globalement, le CORSAIR K55 Core est un clavier plutôt silencieux et nous retrouvons des sensations auditives de certains claviers mécaniques aux switches linéaires.

Caractéristiques supplémentaires

L’intégralité des touches supplémentaires et voyants divers se trouvera sur le haut du clavier à droite. Nous avons :

  • Une touche de verrouillage Windows,
  • Une touche de réglage de l’intensité de la luminosité,
  • Un voyant de verrouillage du pavé numérique,
  • Un voyant de verrouillage des majuscules,
  • Un voyant de l’activation de la touche d’arrêt du défilement,
  • Un voyant de verrouillage de la touche Windows,
  • Une touche lecture / pause,
  • Une touche Mute,
  • Une touche piste suivante,
  • Une touche piste précédente.

En plus, le CORSAIR K55 Core a une fonction de réinitialisation d’usine. Il suffit de maintenir la touche ESC enfoncée tout en branchant le câble USB Type-C, et de relâcher la touche ESC au bout de deux secondes. Le clavier s’allumera alors normalement et sera réinitialisé aux paramètres d’usine.

Logiciel

Le CORSAIR K55 Core est paramétrable grâce au logiciel iCUE. Après l’installation de celui-ci, nous retrouvons notre clavier parmi les produits de la marque installés sur le système.

Nous avons une liste de paramètres à gauche de la fenêtre. Le premier item concernera l’attribution des touches. Il suffit de créer une « Nouvelle attribution » et d’assigner une fonction à une touche. Il sera aussi possible de créer des macros.

Le deuxième paramètre concerne les effets d’éclairage. Pour rappel, le CORSAIR K55 Core a un éclairage paramétrable sur dix zones. Il sera ainsi possible d’attribuer une couleur ou un mode d’éclairage à une zone indépendamment des autres.

Le troisième paramètre concerne l’éclairage matériel. C’est la façon dont va se comporter l’éclairage des touches si iCUE n’est pas en fonctionnement. Il sera là aussi possible d’attribuer des couleurs ou des modes aux différentes zones.

L’onglet « Performance » permettra de désactiver certaines combinaisons de touches lorsque la touche Windows est activée. Il sera possible de désactiver la combinaison Alt+Tab, ou Alt+F4, ou Maj+Tab, ou la touche Windows elle-même.

Enfin, le dernier item concerne les « Paramètres du périphérique ». Ici, l’utilisateur pourra :

  • Rechercher les mises à jour,
  • Modifier le taux de rapport USB de 125 Hz à 1000 Hz (en passant par 250 Hz et 500 Hz),
  • Régler la luminosité,
  • Modifier la disposition des touches selon 8 langues,
  • Afficher les infos bulle,
  • Activer le mode PlayStation.

K55 Core : Le Show RGB du clavier gaming membrane

En gardant toujours à l’esprit que nous sommes en présence d’un clavier à faible coût, il est assez agréable de constater que l’éclairage RGB est maitrisé. La luminosité est bien dosée avec une gestion de 16,7 millions de couleurs par LED. Bien que la gravure des légendes ne soit pas au laser, elles sont bien nettes et l’écart entre chaque touche et leur hauteur par rapport au plateau permet de bien faire ressortir l’éclairage. En dessous, le CORSAIR K55 Core a même 4 LED diffusant très légèrement leur lumière sur le bureau.

Conclusion

CORSAIR K55 Core Couv
[Test] CORSAIR K55 Core : le retour du clavier à membrane
Verdict

Les plus âgés d'entre nous ont souvent entendu :"Y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis". Ce dernier-né de chez CORSAIR vient légèrement bousculer nos habitudes et va nous permettre de modifier notre avis sur les claviers membranes dont les souvenirs se résument à des produits pas chers, mais peu agréables à utiliser avec des touches molles, peu réactives et une conception un peu cheap.

Certes, pour ce CORSAIR K55 Core, nous n'avons pas de plaque supérieure en aluminium, gage de qualité, de solidité et de retour efficace et esthétique de l'éclairage RGB. Cependant, avec sa conception à base d'ABS, ce clavier gaming est assez robuste pour pouvoir être mis entre toutes les mains mêmes les plus brutales et les plus maladroites. En exerçant une torsion volontaire, le clavier ne vrille pas et pourra même résister à la projection liquide jusqu’à 300 ml. De quoi étancher sa soif tranquillement devant une longue partie de WoW. Le poids amoindri qui en résulte ne sera pas non plus un souci puisque les quatre patins antidérapant assurent une très bonne stabilité sur le bureau. Le CORSAIR K55 Core ne flatte pas énormément la rétine, mais c'est un produit sobre qui ira dans de nombreux environnements.

Nous ne sommes pas non plus sur l'utilisation agréable de switches linéaires, réactifs et silencieux des claviers mécaniques actuels. Cependant, il semble que la conception des clavier membrane ait évolué puisque nous ne sommes plus sur le même ressenti qu'auparavant. Il faudra en effet appuyer un peu plus que sur des switches mécaniques et le retour de touche effectue un rebond un peu vif sous le doigt. Mais l'actionnement des touches est assez bonne grâce à une distance d'activation plutôt courte et moins difficile malgré une pression plus importante que sur une touche mécanique. De plus, l'utilisation de clavier reste aussi silencieuse que certains claviers mécaniques que nous avons testés.

Là encore, le logiciel iCUE deviendra facilitant et l'utilisation de ce CORSAIR K55 Core en sera encore plus agréable. Le paramétrage n'est pas poussé comme pour le K70 Core par exemple, mais les paramètres présents permettront un réglage suffisant de l'éclairage et une attribution des touches honorable.

A un peu moins de 50 euros, ce CORSAIR K55 Core est un très bon clavier membrane de part sa réactivité, son silence et ses paramètres ajustables grâce au logiciel maison. Nous lui attribuons donc notre badge "Recommandé" et il sera à coup sur un très bon premier compagnon d'un jeune geek se lançant dans le monde du hardware ou d'un utilisateur non fortuné souhaitant du matériel de qualité.

Prix
9.2
Qualité / Finition
8
Qualité frappe
7.6
Rétroéclairage
8.4
Nuisances sonores
8.4
Ergonomie
7.6
Note des lecteurs0 Note
0
Points forts
Un tarif très abordable
Un clavier à l'éclairage RGB maitrisé
Un clavier aussi silencieux que certains claviers mécaniques
Des touches réactives
Un design sobre
Points faibles
Des touches nécessitant une pression supplémentaire
Un retour de touche avec rebond
8.2

Retrouvez tous nos tests ici


FAQ

Qu’est-ce qu’un clavier à membrane ?

Un clavier à membrane est composé de couches de polyester avec un circuit imprimé. Ses touches, qui peuvent être souples, gommées ou dures, varient en forme et en taille.

Les claviers à membrane sont-ils bons pour le gaming ?

Bien que les claviers à membrane soient généralement moins réactifs que les claviers mécaniques, certains modèles sont spécifiquement conçus pour les joueurs et offrent une bonne expérience de jeu.

Quelle est la durée de vie typique d’un clavier à membrane ?

La durée de vie d’un clavier à membrane varie en fonction de l’utilisation, mais en moyenne, ils peuvent durer plusieurs années.

Comment nettoyer un clavier à membrane ?

Pour nettoyer un clavier à membrane, éteignez votre ordinateur ou débranchez le clavier. Utilisez un chiffon doux et légèrement humide pour essuyer la surface. Évitez l’utilisation de liquides ou de sprays directement sur le clavier.

Les claviers à membrane sont-ils résistants à l’eau ?

Bien que certains claviers à membrane soient conçus pour être résistants aux éclaboussures, ils ne sont généralement pas entièrement étanches. Il est conseillé d’éviter de les exposer à trop d’eau.

Arnaud.O

Comme Obelix, je suis tombé dedans étant petit. Heureux possesseur d'un Commodore 128 à 14 ans, j'ai côtoyé les Atari et Amiga de l'époque avant de plonger définitivement dans le monde du PC. Infirmier libéral de profession, je suis habilité à vous prescrire une bonne dose de news et de tests.

Un commentaire

  1. 0

    Bravo le test! Vous n’avez même pas noté l’erreur d’impression sur la touche «  », les signes sont inversés. Vous êtes aussi sérieux que Corsair qui refuse d’admettre l’évidence et déclare l’avoir fait exprès! Dans l’absolu c’est une escroquerie, ils vendent un clavier FR qui n’est pas un clavier FR, qui produit un « B » quand on tape sur « A ». Fumistes

    Détails
    Leave A Review

    Prix
    0
    Qualité / Finition
    0
    Qualité frappe
    0
    Rétroéclairage
    1
    Nuisances sonores
    0
    Ergonomie
    0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prix
Qualité / Finition
Qualité frappe
Rétroéclairage
Nuisances sonores
Ergonomie
Note finale

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page