Galaxy Exos 2X14, un nouveau disque dur signé Seagate

D’une capacité de 14 To, c’est le premier disque dur au monde à intégrer la technologie de bras multi-magnétiques Seagate MACH.2. Plusieurs clients le testent déjà en vue d’un déploiement futur à grande échelle dans des centres de données.

Fonctionnement

La technologie MACH.2 consiste à actionner deux bras magnétiques pouvant fonctionner indépendamment dans un disque dur mécanique traditionnel. Le fonctionnement IO est parallèle.

La partie supérieure (tête de lecture et d’écriture) est donc entraînée par un bras magnétique. La moitié inférieure est constituée d’un autre bras magnétique. Chacun est responsable de la moitié de la capacité totale du disque dur. Donc pour un disque dur, il y a double opérations entrées /sorties par seconde.

Seagate affirme avoir démontré ses avantages par rapport à un bras magnétique unique dans de nombreuses applications. Cela s’applique par exemple aux réseaux de distribution de contenu (CDN), à la diffusion vidéo en continu, aux serveurs de messagerie, etc.

  • Carte conceptuelle de la technologie à double bras magnétique Seagate

Premières phases de test

Microsoft a terminé la première phase de test de déploiement fonctionnel des disques durs Seagate Galaxy Exos 2X14. Ces tests complets visaient à vérifier l’interopérabilité et la compatibilité avec l’infrastructure des centres de données, la durabilité et la fiabilité du produit. La société attend beaucoup de la technologie à double bras magnétiques MACH.2. Elle a en effet l’espoir de maintenir les performances de lecture et d’écriture aléatoires d’entrée et de sortie requises pour ses services cloud (Azure et Exchange). Ceci s’appliquerait également à son programme Microsoft Olympus, en augmentant la capacité de stockage disponible dans le centre de données. Des tests de performance ont d’autre part été effectués (notamment des tests de débit séquentiel avec des opérations de sauvegarde simulées ou transmission en continu). Des tests E/S à lecture aléatoire (simulation de charges de travail à grande échelle et CDN) ont également été réalisés.

Après avoir réussi les premiers tests, MACH.2 a répondu aux attentes. En effet, le débit et les performances sont presque deux fois supérieurs à ceux des commandes classiques à un seul bras.

En fait, Microsoft a été un partenaire proche de Seagate tout au long du développement et du lancement de la technologie de bras multi-magnétiques MACH.2.

  • Disque dur à double bras magnétique Seagate

En pratique

D’autre part, Seagate a souligné que MACH.2 éliminerait le problème de la «capacité de stockage» dans lequel toute la capacité du disque dur ne peut pas être pleinement utilisée si le nombre d’E/S par TB du disque dur mécanique est inférieur à la valeur définie par la charge de travail.

Par exemple, pour maintenir la qualité de service attendue, un disque dur classique de 16 To requiert deux fois plus de débit qu’un disque dur de 8 To. Toutefois, lorsque l’application dépasse le nombre maximal d’E/S par seconde du périphérique de stockage, la seule solution consiste à stocker moins de données. Ceci entraîne donc un «palliatif» qui consiste à stocker des données à l’extérieur du disque dur.

Désormais, avec la technologie MACH.2, les centres de données peuvent avoir un lecteur double bras de 16 To pour chaque logement. Cela équivaut au débit élevé de deux lecteurs de 8 To, et permet donc de tirer pleinement parti de toutes les capacités.

  • Disque dur à double bras magnétique Seagate

Retrouvez toute l’actualité Pause Hardware ici

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire