Sabrent Rocket 4 sans DRAM : La nouvelle référence des SSD PCIe 4.0 abordables ?

Alors que l’industrie des SSD se tourne progressivement vers le PCIe 5.0, Sabrent démontre avec son nouveau Rocket 4 sans DRAM que l’interface PCIe 4.0 a encore de beaux jours devant elle. Équipé du dernier contrôleur PS5027-E27T de Phison, ce SSD promet en effet des performances de premier plan à un tarif contenu. Décryptage d’une solution de stockage innovante qui pourrait bien bouleverser le marché.

Une conception avant-gardiste : Sabrent Rocket 4 sans DRAM

Désormais, tout le potentiel de la technologie PCIe 4.0 peut être atteint avec le nouveau disque simple face de SABRENT qui ne dégage pas beaucoup de chaleur, ce qui le rend idéal dans les ordinateurs de bureau, les ordinateurs portables et même les consoles PS5.

En effet, la principale particularité du Rocket 4 réside dans l’absence de puce DRAM. Jusqu’à présent, celle-ci était jugée indispensable sur les SSD haut de gamme pour stocker les tables de mapping et accélérer les accès aléatoires. Mais les progrès de la technologie HMB (Host Memory Buffer) permettent désormais de s’en passer en exploitant intelligemment la mémoire vive du système. Loin d’être un défaut, ce choix audacieux de Sabrent apporte plusieurs avantages : une consommation électrique réduite, un dégagement thermique moindre, une conception simplifiée et in fine un coût de fabrication plus faible. De quoi démocratiser les SSD NVMe les plus rapides.

Des performances au top malgré l’absence de DRAM : 7 400 / 6 400 Mo/s en lectures et écritures séquentielles

Propulsé par le contrôleur Phison E27T gravé en 12 nm et de la NAND 3D TLC Kioxia BiCS6 en 162 couches, le Rocket 4 peut se targuer de débits fulgurants atteignant 7400 Mo/s en lecture et 6400 Mo/s en écriture, avec des pics à 1 million d’IOPS en accès aléatoires 4K. Des chiffres d’autant plus impressionnants qu’ils sont très proches du haut de gamme PCIe 4.0 de Sabrent, le Rocket 4 Plus, malgré le manque de DRAM. L’absence de surchauffe permet d’atteindre ces vitesses durablement, même dans un PC portable.


Lire aussi : Test du SSD Corsair MP600 ELITE 2 To avec contrôleur Phison PS5027-E27T


Profitez d’un disque de grande capacité avec des performances atteignant 7 400/6 400 Mo/s pour les lectures et écritures séquentielles et jusqu’à 1 000 000/950 000 IOPS aléatoires. Pourquoi faire des compromis quand on peut tout avoir ?

Tweaktown a pu examiner le nouveau SSD et a obtenu ces résultats :

Un rapport capacité/prix imbattable ?

Décliné en versions 1 To et 2 To (4 To à venir), le Rocket 4 affiche des tarifs de lancement agressifs à 99,99$ et 199,99$. Si la flambée des prix de la NAND pourrait impacter ces montants, ils devraient rester très compétitifs grâce aux économies permises par le design sans DRAM. De quoi en faire un SSD polyvalent idéal pour upgrader une configuration milieu de gamme ou servir de second SSD abordable pour le stockage de jeux ou données dans une machine haut de gamme. Le tout avec une garantie de 2 ans.

Avec son Rocket 4 dépourvu de DRAM, Sabrent montre que l’interface PCIe 4.0 n’a pas dit son dernier mot face au PCIe 5.0. En combinant performances de pointe et tarif contenu grâce à une conception innovante, ce nouveau SSD coche toutes les cases pour en faire un best-seller en 2024. Il ouvre la voie vers une démocratisation des SSD NVMe ultra-rapides, et devrait pousser la concurrence à revoir ses gammes PCIe 4.0 pour rester compétitifs sur le segment grand public. Une petite révolution en marche initiée par un Sabrent décidément en très grande forme.

Retrouvez toute l’actualité hardware ici 


Source
SABRENT

Arnaud.O

Comme Obelix, je suis tombé dedans étant petit. Heureux possesseur d'un Commodore 128 à 14 ans, j'ai côtoyé les Atari et Amiga de l'époque avant de plonger définitivement dans le monde du PC. Infirmier libéral de profession, je suis habilité à vous prescrire une bonne dose de news et de tests.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page