[Test] Boîtier M-RED Elite : superbe mais quelques lacunes

M-RED Elite

Note globale (Détails à la dernière page) - 7.7

7.7

Cocorico !! Aujourd'hui nous sommes ravis de vous présenter un produit issu d'une marque française : le boîtier M-RED Elite. Installée à Bordeaux, la jeune société (créée au tout début 2022) propose du matériel informatique aux particuliers mais également dans le domaine industriel.

User Rating: 4.1 ( 1 votes)

Cocorico !! Nous sommes ravis de vous présenter un produit issu d’une marque française : le boîtier M-RED Elite. Installée à Bordeaux, la jeune société (créée au tout début 2022) propose du matériel informatique aux particuliers, mais également dans le domaine industriel.

En ce qui nous concerne, M-RED nous a gentiment proposé de présenter et de disséquer son nouveau boîtier le M-RED Elite sorti en fin d’année dernière. La jeune société n’a pas chômé puisque, parmi tous les produits présents sur son site (en plus des alimentations, AIO et ventilateurs), on dénombre 27 boîtiers.

Ce M-RED Elite est sorti en deux couleurs : noire et blanche. C’est un boîtier moyen tour mesurant 500 x 216 x 470 mm qui va pouvoir recevoir des cartes mères jusqu’au format E-ATX, des ventirads de 160 mm et des cartes graphiques de 400 mm maximum. Mais, là où la société M-RED a superbement travaillé, c’est sur l’aspect extérieur avec une combinaison des deux couleurs noire et blanche, un max de verre trempé de 4 mm d’épaisseur et du RGB à la tonne ! Et tout ça pour 110 euros environ messieurs-dames ! Et on vous met en plus quatre ventilateurs préinstallés ? OK ? Ça marche !

Mais l’esthétique ne fait pas tout et c’est pour ça que nous sommes là… Découvrons ce que M-RED Elite a aussi dans le ventre.

MR-RED Elite : emballage et contenu

Ce M-RED Elite arrive dans un emballage prémium ! C’est coloré et ça brille (tant pis pour l’environnement…) ! Le boîtier nous est présenté de trois quarts et nous montre trois ventilateurs tous feux allumés ainsi que deux parois en verre trempé. La séparation des deux couleurs lui donne immédiatement une superbe allure. Le M-RED Elite est entouré de son nom (code MR-007) et d’un logo « NOVA by M-RED » qui est là pour signaler la présence d’un HUB aRGB.

De l’autre côté, la société fait le choix de représenter son M-RED Elite de trois quarts, mais ce coup-ci avec la paroi gauche en verre trempé désolidarisée du reste. Nous aurions aimé avoir de plus amples informations (type tableau des caractéristiques).

Car les petits côtés ne vont pas non plus assouvir notre soif de renseignements. Nous avons le contenu du carton et de l’autre côté une photo de notre boîtier vu de dessus. Le carton n’a malheureusement pas de poignées de transport. À manipuler avec précaution d’autant plus que le bébé pèse un peu plus de 11 kilos !

MR-RED Elite : déballage

Et on déballe !

Les précautions sont là ! Le M-RED Elite est ensaché et calé dans deux blocs de mousse. Là encore, l’ensemble est à brasser doucement, car la plaque de mousse supérieure se décolle du reste et le boîtier peut facilement échapper à l’utilisateur.

Parmi les accessoires fournis avec le M-RED Elite, nous avons :

  • Deux serre-câbles originaux et terriblement efficaces,
  • Une télécommande pour l’éclairage,
  • Un outil de serrage pour entretoise,
  • Un ensemble de vis et de serre-câbles plastique,
  • Un manuel pour l’utilisation de la télécommande.

M-RED Elite : extérieur

De nombreux boîtiers passent entre nos mains, mais peu génèrent « l’effet Wahou !! » Ce M-RED Elite est tout simplement magnifique ! La séparation des deux parties non symétrique (verre trempé pour la partie haute et acier pour la partie basse) est superbe. Le M-RED est un boîtier élégant et porte bien son nom de MR-007 (autant d’élégance que l’agent 007 !). Nous avons en bas à droite de la paroi gauche un discret MRED. Le verre trempé est d’une teinte assez prononcée, mais nous laisse tout de même apercevoir un ventilateur préinstallé en arrière.

De l’autre côté, le M-RED nous montre une troisième partie en verre trempé. En arrière, nous avons une disposition classique à savoir :

  • L’emplacement pour la plaque I/O de la carte mère,
  • Un emplacement pour ventilateur/radiateur de 120 mm,
  • Sept emplacements d’extension,
  • Un emplacement pour alimentation.

De côté, le verre trempé gauche recouvre les trois quarts de la paroi. La séparation avec l’acier n’est pas parallèle aux côtés. De l’autre côté, c’est l’inverse avec une séparation encore plus accentuée entre le verre trempé et l’acier. Ces parois sont retenues au châssis du M-RED Elite grâce à des vis à main. Malheureusement, elles reposent uniquement sur le châssis et ont tendance à tomber lorsque les vis sont enlevées.

En haut du M-RED Elite, nous avons une large partie en mesh qui va servir de filtre. Nous remarquons une large partie ouverte en haut de la façade.

Ce filtre est aimanté et amovible pour faciliter son nettoyage. Une fois enlevé, il laisse place à un emplacement pour trois ventilateurs de 120 mm ou deux de 140 mm; ou bien un radiateur de 360 mm maximum.

C’est aussi ici que nous avons le panneau des boutons et E/S. Nous avons :

  • Le bouton Power,
  • Des voyants de fonctionnement,
  • Une prise micro et casque,
  • Une prise USB-C,
  • Une Prise USB-A,
  • Un bouton Reset.

En dessous, le M-RED a quatre pieds non pourvus de patins antidérapant. Le boîtier aura donc tendance à glisser pour peu qu’on le bouscule un peu par inadvertance. Ces pieds sont moulés dans le fond du boîtier entièrement en ABS. Il y a également un petit filtre situé juste en dessous de l’alimentation. Ce filtre est souple et également amovible pour faciliter son entretien. Nous remarquons ici aussi une partie ouverte en bas de la façade.

Intérieur

Explorons l’intérieur de ce M-RED Elite ! Pour y arriver, nous devons tirer vers nous par le bas. En dehors de la partie en verre trempé et en acier, la façade est en ABS. Nous ne trouvons pas de filtre pouvant servir à protéger les composants de la poussière. La façade se fixe au châssis par de nombreux crochets.
Une fois enlevée, elle nous laisse voir trois ventilateurs préinstallés. En 120 mm, ils pourront être remplacés par un radiateur de 360 mm maximum.

À droite, une fois la paroi enlevée, nous accédons à la partie interne. Ici, nous avons environ 28 mm de profondeur pour organiser le câblage. Nous apercevons en haut à gauche le dessous du panneau des boutons et E/S. Un peu disgracieux, cet ensemble aurait mérité un petit cache. Cet espace peut être divisé en trois zones distinctes.

À gauche, nous avons un espace agrémenté de trois passe câbles en caoutchouc d’une largeur correspondant à celle du câble ATX. Autant, les deux passe câble de droite vont servir à rejoindre le côté de la carte mère, autant celui de gauche ne nous a pas semblé très utile.

À droite de cet espace interne, nous avons (en dessous de l’emplacement de la carte mère) un support à disques durs. Celui-ci est fixé au châssis par deux vis à main. Il est donc amovible pour aider à l’installation des disques.

Il pourra recevoir deux disques durs au format 2,5″ et un disque au format 3,5″. Malheureusement, il sera impossible de refixer le support avec un disque 3,5″, car il vient buter sur le HUB collé à la paroi. Il faudra décoller le HUB et le déplacer pour fixer le support.

Le M-RED est livré avec un HUB qui va contrôler jusqu’à six ventilateurs 4 pins et jusqu’à sept produits aRGB. La prise Reset pourra s’y brancher pour un contrôle de l’éclairage par le bouton Reset. Il y a également une alimentation Sata et une prise 4 pins et une prise aRGB à relier à la carte mère. Ce HUB est collé à la paroi et pourra être déplacé.

Enfin, en bas du boîtier, nous avons un tunnel d’alimentation qui occupe toute la largeur du boîtier.

L’espace pour l’alimentation est donc conséquent et celle-ci aura jusqu’à 265 mm de long (câbles inclus). Par contre, il n’est pas prévu de patin antivibration pour atténuer le bruit en fonctionnement.

À gauche de ce tunnel, M-RED a prévu un emplacement pour disque dur avec trois racks en plastique. Ceux-ci s’enlèvent en tirant vers soi. Ce support est serti dans le châssis et ne sera donc pas déplaçable ni amovible.

Les racks vont pouvoir recevoir des disques au format 2,5″ ou 3,5″.

Concernant les branchements du M-RED Elite, nous avons :

  • Une prise Power,
  • Une LED HDD et Power LED,
  • Une prise USB-A,
  • Une prise Audio,
  • Une prise USB-C.

Voici la partie interne gauche du M-RED Elite. Ici, nous avons un espace suffisant pour l’installation d’une carte mère au format E-ATX / ATX / Micro ATX / Mini-ITX. Les ventirads pourront mesurer jusqu’à 160 mm de hauteur. Les cartes graphiques pourront mesurer jusqu’à 400 mm de longueur. Très simple, cet espace comprend de nombreux passe câbles dont les trois en caoutchouc vus précédemment. Nous aurions aimé une ouverture supplémentaire permettant les branchements directs vers le haut de la carte mère. Les entretoises ne sont pas installées.

À droite, nous retrouvons les trois ventilateurs préinstallés. En 120 mm, ils ne pourront être remplacés par des 140mm. Par contre, il sera possible de loger un radiateur de 360 mm maximum.

À gauche, nous avons un ventilateur de 120 mm. Il ne pourra pas non plus être remplacé par un ventilateur de 140 mm. L’utilisateur pourra y mettre un radiateur de 120 mm maximum.

En bas, là encore, l’espace est très épuré. Nous avons deux passe câbles vers le bas de la carte mère. Et, à droite, nous avons un court espace de 45 mm de large pour l’installation de ventilateur accompagné d’un radiateur. Attention, avec un ventilateur de 25 mm de large, il ne reste donc que 20 mm pour un radiateur. Ces radiateurs ultra fins existent mais sont assez rares.

En haut, nous avons un emplacement pour l’installation de trois ventilateurs de 120 mm ou deux de 140 mm ou un radiateur de 360 mm maximum avec un dégagement de 57 mm jusqu’au haut de la carte mère.

Les ventilateurs installés sont donc tous en 120 mm. Ce sont des M-RED VAR-12AP garantis deux ans.

Voici leurs caractéristiques :

Passons au montage maintenant !

Pour faire notre test, nous avons donc équipé le M-RED Elite de la configuration suivante :

  • ASUS ROG Strix B550-F Gaming
  • AMD Ryzen 5 5600X
  • 16 Go HyperX Fury 3200 MHZ DDR4
  • AMD RX 6750 XT
  • Fractal Design ion+ 860P
  • be quiet! Dark Rock 4
  • SSD Samsung 970 EVO NVMe M.2 250 Go

L’installation de notre configuration n’a pas posé de problème particulier. Nous l’avons dit, nous nous interrogeons sur l’utilité du troisième passe câble caoutchouc (tout à droite). Absent, il aurait libéré un emplacement pour un disque dur supplémentaire avec son support par exemple. Idem pour le passe câble en haut à droite de la carte mère. Il laisse voir les câbles du panneau des boutons et E/S. Décalé légèrement à gauche, il aurait en plus permis un accès plus facile au haut de la carte mère.

La paroi a un verre trempé à la teinte assez prononcée, mais elle laisse passer tout de même de nombreux détails pour ceux qui aiment passer du temps à admirer leur système.

Show Time !

L’éclairage des ventilateurs apporte une plus-value non négligeable à ce M-RED Elite qui a déjà tout pour plaire. Sur les clichés, les LED sont visibles, mais en réalité, elles ne le sont pas, l’éclairage est bien diffus. En plus, le boîtier a, de chaque côté, deux bandes RGB latérales discrètes, mais qui elles aussi rehaussent encore plus le style accrocheur. Nous l’avons déjà dit, mais on aime se répéter, c’est superbe !

Protocole de test & résultats

Dans un premier temps, nous avons effectué des tests de notre configuration en dehors d’un boîtier pour obtenir des valeurs réelles sans interférence avec la circulation de l’air liée au fonctionnement de ventilateurs préinstallés. À une température de 19° dans la pièce et en charge, le CPU est monté à 79° et le GPU à 73°.

Ensuite, pour tester le boîtier, nous avons mis en place ce protocole, à savoir :

  • La configuration citée ci-avant (boîtier fermé),
  • Burn CPU : OCCT sur l’ensemble des threads sous Cpu Linpak 2019 pendant 30 min,
  • Burn GPU : Fire Strike Stress Test (3DMark) avec 20 passes pour chauffer la carte graphique,
  • CrystalDiskMark 8.0.0 pour mesurer la température du SSD en charge,
  • Rise of the Tomb Raider : 30 minutes de jeu,
  • La carte graphique toujours en mode auto,
  • Meterk MK09 placé à 50 cm du boîtier pour mesurer le niveau sonore,
  • Les mesures sont réalisées en 2 situations : au repos et en charge.

Températures

Suite aux différents tests réalisés, les résultats obtenus sont donc les suivants :

Au niveau des températures, avec la vitesse de ventilation réglée en auto et une température ambiante de 22 °C, le CPU reste aux alentours de 44 °C au repos. Une fois sollicité sous OCCT, le processeur affiche une température maximale de 83 °C. En jeu le Ryzen 5 5600X monte à 64 °C.

Au repos, la RX 6750 XT, avec son mode semi-passif, tourne à 38 °C. Après 20 passes de stress test Firestrike, la température de celle-ci atteint les 77 °C. En jeu, la carte ne dépasse pas 61 °C après 30 minutes dans Rise of the Tomb Raider.

Le SSD affiche 39 °C au repos, et 49 °C après un test CrystalDiskMark.

Malgré l’absence de partie en mesh en façade et avec seulement deux ouvertures en haut et en bas de cette même façade, les résultats en fonctionnement de ce M-RED Elite sont très corrects. Dans une pièce à 22°, les composants sont protégés de la chaleur en utilisation normale avec un acceptable 64° en jeu pour le CPU et 77° pour le GPU. En charge, bien évidemment les températures grimpent et le boîtier peine un peu à calmer les ardeurs du processeur qui monte à 83°. Le SSD profite des trois ventilateurs en façade avec un petit 39° au repos et seulement 10° de plus en charge.

Niveaux sonores

PS : Ces résultats peuvent varier selon la configuration.

Pour les mesures de bruit, nous avons donc placé notre Meterk MK09 à 50 cm du boîtier. Au repos, avec la ventilation en mode auto comme indiqué ci-avant le M-RED Elite monte à 36,1 dBA dans une pièce à vivre classique. En jeu, le niveau monte à 41,2 dBA et à 100 % de charge (12 v), le niveau grimpe à 48,9 dB(A).

Ce qui est à remarquer pour la ventilation (résultats corrects malgré l’absence de mesh et d’ouverture importante en façade) ne l’est pas pour les nuisances sonores. Autant les niveaux sonores sont tout à fait bons en idle avec un petit 36,1 dB(A), autant les ventilateurs s’emballent en charge avec un bruit avoisinant les 49 dB(A). Cependant, ces situations de charge sont à exclure d’un fonctionnement normal et nous avons en jeu un volume sonore se rapprochant des 41 dB(A), ce qui correspond au bruit généré par un réfrigérateur ou un lave-vaisselle silencieux. Le M-RED pourra tout à fait s’installer dans les pièces à vivre.

Conclusion

Capture d’écran 2023 10 08 152040
[Test] Boîtier M-RED Elite : superbe mais quelques lacunes
Verdict

Le temps passé avec ce M-RED Elite nous a conforté dans le fait que ce boîtier est singulièrement beau. Il est parmi les rares boîtiers à avoir provoqué le "Wahou" admiratif que l'on a quelques fois quand un objet nous en met plein les mirettes.

Il est superbe ce boîtier ! L'association de l'acier et du verre trempé sur les trois parois principales est une excellente surprise visuelle. Et le fait que cette séparation ne soit pas parallèle aux côtés horizontaux et en progression de l'arrière gauche vers le haut droit est une conception qui nous en a mis plein la vue. Il nous a rappelé l'aspect visuel des Thermaltake Divider mais en plus subtil et en plus raffiné. Le mariage du blanc et du noir est élégant et nous rappelle indubitablement le travail de l'artiste peintre français Pierre Soulages.

Mais la beauté ne fait pas tout. Malheureusement, ce M-RED souffre, non pas de défauts, mais de manques qui auraient pu également nous surprendre agréablement sur sa conception. Les quatre ventilateurs auraient mérité une facilité de circulation de l'air plus importante avec, par exemple, des évents en mesh sur les côtés ou sur la partie en acier de la façade. Les résultats en températures en auraient été meilleurs. L'absence de filtre en arrière de cette même façade est également un manque qui, de nos jours, ne se voit plus sur les boîtiers proposés.

Lors de nos tests, les produits sont manipulés de nombreuses fois et l'absence de patins antidérapants est là aussi un manque qui rentre en considération dans les problèmes de sécurité du matériel. Un coup de pied mal placé sur un boîtier au sol non pourvu de patins et le voilà décalé de quinze centimètres, prêt à entrer en contact avec le coin du bureau. À ceci s'ajoute une protection qui se décolle au sortir du boîtier de son carton, un support à HHD qui bute sur le HUB installé, des parois non soutenues à l'ablation des vis à main et de l'ABS sur le fond et la façade.

Mais le M-RED a de nombreux atouts à mettre en avant ! Avec un prix attractif de 110 euros, nous nous retrouvons avec un boîtier au charme indéniable mais aussi avec quatre ventilateurs aRGB pré installés, un HUB pour les contrôler (avec possibilité d'en contrôler deux autres et jusqu'à sept produits aRGB), du verre trempé et de l'acier de 0,8mm et la possibilité d'y installer une configuration musclée. Un produit "Recommandé" si vous êtes plus exigeants sur l'aspect visuel que sur la conception et que vous pouvez vous accommoder de quelques petits manques.

Qualité / Finition
7.5
Design
9.4
Agencement interne
7
Flux d'air
6.5
Capacité Watercooling
7
Prix
9
Note des lecteurs0 Note
0
Points forts
Le design
Quatre ventilateurs aRGB
Un HUB préinstallé
Du verre trempé et de l'acier
Un port USB-C
Points faibles
Pas de filtre en façade
De l'ABS en façade et en bas
Un manque de circulation d'air
Des ventilateurs bruyants à plein régime
7.7

ph award recom

Retrouvez tous nos tests ici

Arnaud.O

Comme Obelix, je suis tombé dedans étant petit. Heureux possesseur d'un Commodore 128 à 14 ans, j'ai côtoyé les Atari et Amiga de l'époque avant de plonger définitivement dans le monde du PC. Infirmier libéral de profession, je suis habilité à vous prescrire une bonne dose de news et de tests.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qualité / Finition
Design
Agencement interne
Flux d'air
Capacité Watercooling
Prix
Note finale

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page