Les futurs Ryzen 4000 seraient gravés en 5 nm+ ?

Digitimes vient d’annoncer une information majeure concernant l’architecture de base Zen 3 de nouvelle génération d’AMD. En effet, la société abandonnerait le processus EUV 7 nm de TSMC au profit de son nœud 5 nm pour alimenter les prochains processeurs de bureau Ryzen 4000 de nom de code “Vermeer”.

Selon le rapport qui a été partagé par Chia (ingénieur retraité) sur Twitter, il semble qu’AMD soit le principal client du nœud de processus 5 nm + de nouvelle génération de TSMC. TSMC était récemment entré dans son ère de 5 nm en avril 2020. La société commencerait la production de masse au quatrième trimestre 2020. Ce qu’AMD avait annoncé, c’est qu’elle utiliserait le nœud EUV 7 nm plus avancé de TSMC pour ces puces Zen 3. Il semble donc qu’AMD va de l’avant. La société va contourner le nœud de processus de 7 nm en faveur du processus de pointe de 5 nm + de TSMC. Celui-ci va offrir une amélioration des performances incrémentielle par rapport à la génération actuelle de processeurs.

Les Ryzen 4000 prêts pour le CES 2021 ?

Toujours selon ce rapport, AMD sera le premier client à adopter le nœud 5 nm + de TSMC dans sa gamme de processeurs Zen 3 de nouvelle génération. Les processeurs Zen 3 devraient être annoncés à la fin du troisième trimestre (septembre / octobre). Cependant, la production de masse commencera au tout dernier trimestre. La disponibilité réelle et le lancement auront donc lieu en 2021. Le CES 2021 est indiqué comme l’un des lancements plates-formes pour AMD. En effet, AMD en profitera à priori pour dévoiler ses processeurs de bureau Ryzen 4000 “Vermeer” de nouvelle génération.

Il semble qu’AMD ait non seulement exploité le nœud 5 nm + de TSMC pour ses processeurs Ryzen 4000, mais également une version hautement améliorée de celui-ci. Auparavant, il a été signalé que les CPU Zen 4 seraient équipés d’un nœud amélioré de 5 nm + de TSMC, mais selon ce rapport, même les processeurs Zen 3 obtiendront la version exclusive. WikiChip  mentionne la feuille de route du nœud de processus de TSMC et comment ils se comparent avec leurs prédécesseurs :

TSMC 7 nm (N7P)

  • + 7% de meilleures performances à puissance identique par rapport à N7
  • 10% d’économies d’énergie aux mêmes performances que N7

TSMC 7 nm (N7 +)

  • + 10% de meilleures performances à puissance identique par rapport à N7
  • 15% d’économie d’énergie aux mêmes performances que N7

TSMC 5 nm (N5)

  • + 15% de meilleures performances à puissance identique par rapport à N7
  • 30% d’économie d’énergie aux mêmes performances que N7

TSMC 5 nm (N5P)

  • + 7% de meilleures performances à même puissance par rapport à N5
  • 15% d’économie d’énergie aux mêmes performances que N5

Les “Matisse Refresh” : une gamme intermédiaire

Le passage à 5 nm + explique également pourquoi nous assistons au lancement d’une famille de rafraîchissements Zen 2 (Ryzen 3000 Matisse Refresh) au milieu de 2020. Cette gamme actualisée permet d’offrir quelque chose au marché des consommateurs jusqu’à la prochaine génération. Néanmoins, avoir des processeurs 5 nm + dès 2021 donnerait un coup dur à Intel. En effet, la société continuera elle de s’appuyer sur le processus 10 nm pour la grande majorité de sa gamme 2021.

Retrouvez l’actualité hardware ici

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire