La Sapphire Radeon RX 6900 XT Nitro + se dévoile

Sapphire vient donc de dévoiler sa carte graphique Radeon RX 6900 XT Nitro +. C’est la variante personnalisée la plus rapide de ses produits Big Navi. La Radeon RX 6900 XT Nitro + a une solution de refroidissement améliorée, une conception de PCB sans référence et un overclocking d’usine pour la compléter.

La Radeon RX 6900 XT Nitro + de Sapphire se révèle être une énorme carte graphique refroidie à trois ventilateurs. Deux des ventilateurs comportent 9 pales chacun. Celui à l’extrémité comporte 12 pales de ventilateur.

La carte comporte une plaque arrière massive en métal. Elle s’étend au-delà de la longueur du PCB. En plus, il y a une découpe à l’arrière pour laisser passer l’air à travers les ailettes en aluminium. La carte a un logo RGB Nitro +.

6 caloducs, 2,7 emplacements

La carte présente un design à 2,7 emplacements et, à première vue, dispose d’un grand dissipateur thermique en aluminium sous le carénage qui comporte 6 énormes caloducs. Le dissipateur thermique a une conception Wave Fin avec des ailettes en forme de V. Cela permet à plus d’air de circuler à travers pour une dissipation thermique efficace.

En ce qui concerne les vitesses d’horloge, la carte Radeon RX 6900 XT Nitro + est évaluée à une horloge de suralimentation allant jusqu’à 2285 MHz. Cela correspond à un overclocking d’usine nominal de 35 MHz par rapport à l’horloge de suralimentation de référence de 2250 MHz. La Radeon RX 6800 XT Nitro + a une horloge de suralimentation beaucoup plus élevée évaluée à 2360 MHz. Etant donné la conception personnalisée, nous pouvons nous attendre à ce que la carte offre des capacités d’overclocking décentes. L’alimentation arrive via deux connecteurs à 8 broches. Le TGP de la carte graphique est évalué à 340 W. Les sorties d’affichage incluent les 3 ports d’affichage standard et une seule sortie HDMI.

Le prix de la carte n’a pas été révélé. Elle devrait facilement dépasser 1000 $ USD.

Retrouvez l’actualité hardware ici

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire