GIGABYTE teste l’AORUS ATC800 sur le i9-10900K

GIGABYTE a annoncé la sortie du refroidisseur CPU AORUS ATC800. Celui-ci a spécialement été conçu pour les processeurs multicœurs. Il est doté d’ailettes empilées, de 6 caloducs Direct Touch de 6 mm de diamètre chacun. Il possède également une structure à double roulement à billes, un double ventilateur et une conception unique de pale de ventilateur.

Source : Gigabyte

L’AORUS ATC800 offre une dissipation thermique supérieure pour l’overclocking des processeurs. Par exemple, l’Intel Core i9-10900K a atteint 5,10 GHz sur tous les cœurs dans le cadre d’un test de gravure Prime 95. L’AORUS ATC800 intègre également des indicateurs lumineux intelligents de température / régime du processeur. Ils permettent aux utilisateurs de gérer facilement le niveau de refroidissement du système.

L’AORUS ATC800 peut entièrement prendre en charge la plupart des processeurs Intel et AMD de dernière génération. Les utilisateurs peuvent ainsi passer sans soucis aux derniers processeurs Intel Core de 10e génération. L’AORUS ATC800 implémente des ailettes empilées pour agrandir la zone de dissipation. Il possède 6 caloducs en cuivre à contact direct, chacun de 6 mm de diamètre. Il augmente ainsi de 20% sa surface par rapport aux autres conceptions de 3 caloducs.

Source : Gigabyte

5,10 GHz sur tous les coeurs du i9-10900K

Le soudage spécialisé entre les caloducs et les ailettes empilées renforce la structure de la conception. Il permet également d’évacuer la chaleur plus rapidement du processeur vers les ailettes. Cela permet aux ventilateurs à double roulement à billes de réduire considérablement les températures.

L’AORUS ATC800 a pu ainsi facilement atténuer plus de 250 watts de TDP générés par l’overclocking des processeurs Intel Core i9-10900K sur tous les cœurs à 5,10 GHz lors du test de combustion Prime 95.

Source : Gigabyte

Enfin, l’AORUS ATC800 intègre des effets d’éclairage qui servent d’indicateur pour la température du processeur et le régime du ventilateur. Les utilisateurs n’ont pas besoin d’accéder au logiciel ou au BIOS pour jauger facilement les conditions thermiques et conserver leurs systèmes froids et efficaces.

Retrouvez l’actualité hardware ici

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *